Bien-être, Ma santé

À boire ! Les conseils rafraîchissants d’une experte…

En cette période estivale (et de forte chaleur), il est indispensable de boire pour s’hydrater ! Nous devrions tous d’ailleurs avoir ce réflexe vital tout au long de l’année. Pourquoi boire ? « Pour remplacer l’eau perdue par le corps chaque jour et maintenir la balance hydrique stable », confirme notre experte. Nathalie Négro, diététicienne et responsable du Centre Nutritionnel des Thermes de Brides-les-Bains nous prodigue ainsi ses conseils : voici tout ce qu’il faut savoir sur nos besoins en eau et comment bien boire !

Quelles sont les pertes en eau de notre corps ?
On distingue les pertes obligatoires de celles qui sont dues à l’activité physique ou aux conditions climatiques… Au global, hors sudation, notre corps élimine chaque jour environ 2,5 litres d’eau, qu’il faut impérativement remplacer chaque jour pour maintenir la balance hydrique. Notre corps produit de l’eau, résultante de différentes réactions chimiques dans notre organisme pour assimiler et utiliser eau,les nutriments. On appelle cela l’eau métabolique. Les aliments contiennent plus ou moins d’eau en fonction de leur nature : les fruits et légumes sont en les mieux pourvus !

Les apports recommandés en eau de boissons en Europe sont de 1,7 l chez les hommes > 14 ans et de 1,4 litres chez les femmes > 14 ans, en dehors de toute activité physique ou conditions climatiques particulières. Lors d’une activité physique intense, le corps peut perdre jusqu’à 1.7 litres de sueur par heure, pour réguler la température interne. Il sera alors primordial de boire régulièrement tout au long de l’exercice et après, afin d’éviter une déshydratation. Quand on restreint son alimentation, même modérément, pour maigrir, on réduit l’eau contenu dans les aliments. Il devient alors encore plus important de compenser en buvant régulièrement. De même, en maigrissant, on augmente les déchets protéiques, que les reins doivent éliminer. Boire davantage s’avère indispensable !

A quoi sert l’eau de notre corps ?
Elle entre dans la constitution de chacune de nos cellules, dans tous les tissus et compartiments du corps. Elle est indispensable aux réactions chimiques dans notre organisme, à la thermorégulation (pertes insensibles en eau, sueur), elle transporte les nutriments aux cellules et évacue « les déchets ». C’est un lubrifiant et un absorbeur de chocs (85% de la composition du cartilage dans les articulations). Elle améliore le travail rénal et évite le contact prolongé de substances toxiques ou irritantes avec la vessie.

C’est quoi, la rétention d’eau ?
Ce que l’on appelle communément la rétention d’eau est le plus souvent due à une faiblesse du système veineux, qui peine à transporter l’eau depuis les tissus où il la récupère jusqu’aux reins où elle doit être filtrée. L’excès de poids favorise cette rétention d’eau, qui est alors extracellulaire. L’excès de sel et la sédentarité accentuent encore le phénomène. Boire moins, comme on peut être tenté de le faire, accentue le phénomène en réduisant la diurèse. La rétention d’eau est aussi un symptôme d’insuffisance cardiaque ou rénale, d’hypothyroïdie

Quels sont les signes de déshydratation ?
Les symptômes le plus fiables sont la sécheresse des muqueuses du nez et de la bouche et l’apparition de sillons longitudinaux sur la langue, incohérence de la parole, aisselles sèches, globes oculaires enfoncés, faiblesse des extrémités.

Le saviez-vous ? Notre corps est composé d’eau : il représente 75% du poids d’un nourrisson, puis évolue à la baisse, soit environ 60% du poids des adultes, 50% chez les personnes âgées. Il dépend également du sexe : les hommes ayant davantage de masse musculaire, leur corps contient plus d’eau !

Quelle eau  boire ?
Les eaux minérales sont stables : elles ont toujours la même minéralisation. Certaines sont modifiées pour ne pas être toxiques (par exemple certaines sources de Vichy qui contiennent trop de fluor à l’état naturel).
L’eau de source n’est pas tenue à la même stabilité physico-chimique mais subit les mêmes contrôles que les eaux minérales.
—L’eau du robinet : de surface ou souterraine, elle doit être traitée pour être buvable, car contrairement aux eaux minérales ou de source, elle peut subir des pollutions. Dans la plupart des cas, l’eau du robinet convient parfaitement, mais certaines eaux peuvent être indiquées dans des cas particuliers…

Les eaux riches en minéraux (> 1500mg/l) :
Calcium (type Contrex, Hépar, Talians, Vittel)
> Préconisée pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, dont les besoins en calcium sont augmentés, les personnes consommant peu de produits laitiers.
Magnésium (type Hépar, Vittel)
>Préconisées pour les personnes stressées car le corps élimine davantage de magnesium, celles souffrant de constipation chronique (environ 20% population française), surtout les femmes (2 à 3 fois touches que les hommes) et les personnes âgées.
Les eaux faiblement minéralisées : elles sont bonnes pour entrer dans la préparation des biberons des nourrissons. Préconisées pour les personnes souffrant de calculs rénaux (privilégiez les eaux indiquées pour les nourrissons : elles sont repérables grâce au bébé sur l’étiquette), par exemple, Mont Roucous, Evian, volvic…
Les eaux gazeuses :
-De faibles quantités (2-3 verres par jour) améliorent la digestion par leurs bicarbonates. Au-delà, perturbation avec ballonnements voire irritations.
-Le gaz carbonique qu’elles contiennent stimule l’appétit.
-Privilégiez les eaux peu salées : Perrier, Salvetat, San Pellegrino (< 50mg/l).
En cas de régime pauvre en sel ? Privilégiez les eaux < 20 mg/l de sodium.

Vigilance avec les eaux aromatisées vendues prêtes à l’emploi (eau + arôme de fruit + /- sucre) : une eau aromatisée est destinée à être bue tout au long de la journée et donc par litres. Par conséquent, il faut toujours vérifier sur l’étiquetage qu’elle ne contient aucune trace de sucre et aucune calorie. Idem pour les boissons dites vitaminées  (eaux aromatisées + vitamines et /ou minéraux +/- sucre). Elles portent souvent des noms attirants, détox, tonus, etc…, et affichent parfois de la caféine, du calcium, de la vitamine C, des oligo-éléments. Sachez que ces nutriments “rajoutés” ne sont pas forcément bien absorbés par l’organisme, n’en attendez donc rien…

Et les boissons au thé, cocktails sans alcool, eaux fruitées (type Volvic Juicy), que valent-elles ?  Ces boissons sont tout aussi sucrées que les autres boissons rafraîchissantes, parce que ce sont des eaux minérales auxquelles on a ajouté des jus de fruits ou des arômes et du sucre. Vigilance donc en les choisissant, bien lire l’étiquette.

Des astuces… pour boire davantage !
L’été, je prévois un thermos de boisson fraîche (l’hiver, un thermos de boisson chaude) proche du lieu où je suis le plus souvent (bureau, voiture, etc).
Quand je me déplace, j’opte pour une mini-gourde ou une bouteille de 33cl ou 50 cl, facile à glisser dans mon sac…
Je programme une alarme toutes les heures sur mon téléphone.
Je bois 2 à 3 verres d’eau à chaque repas et j’ai le réflexe de boire un verre d’eau à chaque fois que je reviens des toilettes.
Je garde une bouteille d’eau sur ma table de nuit, je conserve une gourde dans mon sac de sport.
Je surveille : En cas d’utilisation de bouteilles en plastique, ne pas les réutiliser (risque de contamination microbienne) et ne pas les stocker à la chaleur (car il y a un risque de migration de particules dans l’eau).

Envie de se concocter des eaux aromatisées selon les saisons ?
Voici ses idées… pour des eaux aromatisées “maison” !
menthe ; menthe-badiane ; menthe-gingembre ; basilic- jus de citron ; jus de citron – lavande ; jus de fraise – basilic ; jus de fraise – sauge bâton de cannelle – jus d’orange
—Avec des huiles essentielles adaptées à l’alimentation : menthe poivrée, mélisse, orange, citron, pamplemousse, rose, fleur d’oranger, huile essentielle (ou jus) de pamplemousse et romarin.

Et pour des infusions si délicieuses, froides !
Pour 1 litre d’eau et une infusion de quelques heures : 100g de fruit + 5 feuilles ciselées de plante aromatique.
Fraise-basilic ; Cerise (10 cerises ) – Sauge ; Abricot (3) – coriandre ; Ananas – gingembre – thym citron : 100 g d’ananas en morceaux + 5 petits brins de thym citron + 1 tranche de gingembre frais ou ½ cuil à café rase de gingembre moulu ; Pastèque mentholée : 10 feuilles de menthe ciselées ; concombre-persil : 10 feuilles de persil plat ciselées. Mais aussi : concombre + melon + menthe ; concombre + citron + gingembre ; concombre + coriandre ou persil ; fraise ou framboise + basilic ou menthe ; fraise ou framboise + kiwi ou citron vert ; pêche ou melon + coriandre ou basilic ; pastèque + romarin ou thym ; mûre ou cerise + sauge ; mangue ou ananas + menthe ; pomme + cannelle ; orange + citron vert + citronnelle ou menthe
orange + citron + pamplemousse.

Je découvre…
Au Centre nutritionnel des Thermes de Brides-les-Bains, le curiste pendant sa cure développe ses connaissances en matière de nutrition et de comportement alimentaire grâce aux diverses prestations proposées (conférences, démonstrations de cuisine, ateliers, entretiens nutritionnels individuels…) par les nutritionnistes et diététiciennes sur place. Ainsi quelques thématiques de ces ateliers : La cuisine végétarienne et La cuisine anti-stress (nouveautés 2019), La cuisine anti-inflammatoire, Alléger les sauces et donner de la texture à ses plats, La cuisine facile et rapide, Equilibrer son diabète en cuisinant , La cuisine de base légère et savoureuse… Ces trois semaines de cure donnent surtout le temps de « tester » et d’expérimenter des outils qui répondent à chaque problématique. Les résultats de ces changements sont palpables sur le poids, la forme, l’énergie, le bien-être. « A Brides, nous proposons une réflexion sur les changements que vous pouvez mettre en œuvre dans vos habitudes de vie afin d’apporter une solution sur le long terme à votre problème de poids, par exemple » explique Nathalie Negro. Un apprentissage qui rassure, donne confiance et prépare le retour à la maison. Le fond scientifique des messages délivrés par les diététiciennes est validé par le Dr Jean-Michel Lecerf, endocrinologue-nutritionniste, responsable du Service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille. Sur place, avec les chefs de cuisine et leurs équipes, les diététiciennes se se concertent jusqu’aux  trames de menus pour garantir équilibre, variété et goût ! Brides-les-Bains est la seule station thermale disposant depuis 2013 d’un label diététique. Plus d’infos sur thermes-brideslesbains.fr

©Pixabay ; ©Thermes de Brides-les-Bains

Carine Bruet
Journaliste de presse grand public, rédactrice en chef du Guide de la Thalasso. Je suis une "épicurieuse", en quête de bons plans et d'infos positives pour me (vous) faciliter la vie ! Toujours à l'affût, un vrai radar ! Ah oui et puis... "Je crois en la couleur rose. Je crois que rire est la meilleure façon de brûler des calories. Je crois qu'il faut être forte quand tout semble aller mal. Je crois que les filles joyeuses sont les plus jolies. Je crois que demain est un autre jour, et je crois aux miracles". Merci à la belle Audrey Hepburn pour ces mots, ils sont devenus ma philosophie ! Et ça, c'est BienFaits pour moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *