Bien-être, Ma santé

Apaisante, l’huile essentielle de camomille

Toute douce, l’huile essentielle de Camomille Romaine (Chamaemelum nobile) – obtenue à partir de la plante en pleine floraison – convient aux adultes autant qu’aux enfants. Quelques unes de ses facultés…
1. Elle est calmante : en cas de stress, voire de choc nerveux, ses propriétés agissent au niveau émotionnel et sur le système nerveux. A conseiller aux personnes qui ont des anxiétés chroniques (ou ponctuelles avant un évènement), ou encore à celles qui souffrent de baby blues, ou d’états dépressifs. Ce petit trésor de la nature va calmer aussi l’asthme nerveux, tout comme les problèmes de sommeil chez les enfants et chez les adultes !
– Sur la peau : mélangez 3 gouttes d’huile essentielle dans 6 gouttes d’huile végétale bio et appliquez sur le plexus solaire matin et soir, ou en cas de stress dans la journée.
En diffusion atmosphérique : 10 minutes dans la chambre avant le coucher. Pour dépanner dans la journée en cas de stress : respirez 2 gouttes dans un mouchoir.

he-camomille (2)2. Elle soigne la peau : couperose, eczéma, psoriasis, dermatite, acné, rougeurs ou même peaux sèches… nombreux sont les problèmes de peaux soulagés par cette huile essentielle anti-inflammatoire.
– Mélangez 2 gouttes dans 2 gouttes d’huile végétale bio et appliquez doucement sur l’affection cutanée (tous les soirs après la toilette par exemple). Interdit près des yeux.

3. Elle est utile contre le rhume des foins : contre les éternuements, respirez-la dans un mouchoir régulièrement et pendant la crise (quelques gouttes dans un mouchoir).

Précautions d’emploi :
– A partir de 1 ans (en diffusion atmosphérique pour le sommeil), ne pas utiliser chez la femme enceinte et allaitante.
– Pour les applications cutanées (à partir de 12 ans), faites un test sur le bras pendant 24 heures. Et toujours la diluer dans de l’huile végétale bio. Il est conseillé de l’utiliser en cure sur une courte période car elle peut sensibiliser la peau. Et malgré sa douceur et sa vertu apaisante, ne pas dépasser les doses.
– Choisissez-la toujours de qualité biologique ou estampillée « chémotypée » (H.E.C.T).
– En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien, votre médecin ou votre phytothérapeute.

A lire : Ma bible des huiles essentielles – Guide complet d’aromathérapie, Danièle Festy (éd. Leduc.s Pratique)

 

© Pixabay

Enregistrer

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *