Bien-être, Ma santé

Avoir bon coeur avec la cohérence cardiaque…

De plus en plus de médecins, kinésithérapeutes, ostéopathes ou encore cardiologues et psychiatres intègrent cette méthode de respiration pour agir sur le rythme cardiaque, et surtout pour mieux gérer les effets du stress sur le coeur. Et cela procure de multiples bienfaits : physiques mais aussi émotionnels ! On vous dit tout…

Le cœur bat plus de 80 000 fois par jour
Ce sont des chercheurs américains – de l’institut Hearthmath – qui ont nommé en premier la cohérence cardiaque (la stabilisation des pulsations cardiaques), suite à leurs travaux sur les incroyables liens entre le coeur et le reste du corps. Derrière le nom de cohérence cardiaque se cache un terme scientifique plus compliqué : le Biofeedback de la variabilité sinusale. Autrement dit : c’est la mesure du rythme cardiaque qui prend en compte les battements du cœur et les intervalles plus ou moins réguliers entre ces battements. Et la fréquence idéale tourne autour de 60 pulsations par minutes.

Prise en charge globale
Quand on sait aussi que cet organe clé est lié à de nombreuses fonctions : la respiration, la digestion, les muscles, le sommeil ou encore le système nerveux, on comprend mieux son implication dans les domaines du stress et de la douleur notamment. Le but de la cohérence cardiaque justement, c’est d’équilibrer ces écarts entre les pulsations afin d’utiliser notre énergie à bon escient. En effet, un organisme qui produit sans cesse du stress (donc beaucoup de pics de battements par minute), va fatiguer plus vite, vieillir plus vite et parfois développer certaines pathologies.

Amplifier sa respiration
En adoptant ponctuellement une technique de respiration, on peut développer une meilleure qualité de vie et un bien-être émotionnel. Tous ses effets ont été démontrés dans d’innombrables études scientifiques que l’on peut trouver sur le site PubMed (le moteur de recherche de données bibliographiques en médecine). Actuellement, le CHU de Lille étudie la cohérence cardiaque pour évaluer la douleur, qui reflète notamment l’état de stress d’une personne. Dans un cabinet professionnel de santé, le diagnostic passe par un logiciel qui mesure la cohérence cardiaque sur le patient (via des électrodes ou des capteurs posés sur l’oreille ou le bras), mais on peut tout à fait améliorer son rythme cardiaque chez soi, voici des solutions pour prendre soin de son cœur…

La pratique la plus courante
Comptez 5 temps (ou 5 secondes) pendant votre expiration (par le nez), et 5 temps pendant votre expiration (par la bouche ou le nez). Au début, si cela semble difficile, essayez juste de ralentir le rythme de votre respiration. L’idéal est de le faire 5 minutes trois fois par jour, et pendant 8 semaines (le temps pour modifier le système nerveux, selon les études américaines). Pour les personnes qui ont des difficultés à sortir de leurs préoccupations professionnelles quand la journée se termine, les spécialistes conseillent de faire une coupure avant de rentrer chez soi (dans la voiture, sur un banc…) en respirant pendant 5 minutes : cela permet de se recentrer sur le moment présent.

Pour un médecin : l’espérance de vie prolongée
Christian Roche a réalisé des milliers d’enregistrements de cohérence cardiaque auprès de personnes qu’il a pris en charge avec sa méthode de santé globale et personnalisée. En complément, ce Docteur en médecine de l’Université de Lyon a combiné plusieurs thérapies (phytothérapie et énergétique notamment) avec la cohérence cardiaque pour soigner dans le domaine de la douleur, de la gestion du stress, de l’anxiété, et de l’accompagnement alternatif de pathologies lourdes (www.laboratoireschristianroche.com).
Pendant sa consultation…
« J’utilise le logiciel (HeartMath) de cohérence cardiaque en début de consultation pour voir où en est le patient avec sa vitalité et son niveau de stress, puis suite aux soins, pour voir les progrès. Pendant la prise de la mesure, je demande de pratiquer la technique la plus employée : inspirer sur 5 secondes et expirer sur 5 secondes. C’est un outil fiable – le plus objectif de mon arsenal scientifique – qui sert ma méthodologie ». Les résultats sont multiples : se mettre en cohérence cardiaque permet d’augmenter la sécrétion naturelle de DHEA, la fameuse hormone de la jeunesse. Et de diminuer le cortisol, l’hormone du stress. Grâce au cœur qui devient cohérent, tout l’organisme se synchronise et se met en cohérence. C’est aussi un indicateur fiable de l’espérance de vie, une excellente façon de lutter contre le « burn out » ou de voir sa libido redémarrer !

A lire :
Cohérence cardiaque – Nouvelles techniques pour faire face au stress, Dr Charly Cungi, Claude Deglon, édition Retz.
Soufflez vos maux ! Marie-Agnès Chauvin, édition Le Souffle d’Or.

 

©Pixabay

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *