Bien-être

Retrouver la ligne avec la gemmothérapie… Facile !

Cette branche de la phytothérapie moderne utilise les bourgeons de plantes pour stimuler l’organisme : très efficace pour faire fondre la silhouette tout en éliminant les toxines…

Voilà une façon originale de consommer les plantes : transformés en macérats faciles à utiliser dilués dans l’eau, les bourgeons d’arbres ou d’arbustes cachent des substances uniques et des actifs puissants qui disparaissent quand le végétal pousse. Ces écorces internes et ces radicelles offrent de véritables cellules souches capables de stimuler l’organisme humain et de renforcer ses différents mécanismes comme la sphére digestive et la détoxification. Les études cliniques du Docteur Français Max Tétau ont montré leurs propriétés préventives et curatives, et la préparation des macérats est inscrite à la Pharmacopée Française. Voici le mode d’emploi à adoper sans tarder.


Commencer par une détox…
Pour obtenir un amincissement efficace, on modifie bien sûr son alimentation, on fait de l’exercice, et cela s’accompagne par l’élimination des graisses. Du coup, cela demande un surcroit de travail aux organes tel que le foie et les reins car ils éliminent les toxines en excès. Pour aider l’organisme, il est donc conseillé de débuter par une cure détox de 2 semaines, en mélangeant 30 gouttes d’un de ces bourgeons dans un 1/2 litre d’eau (à boire dans la journée) :
Pour un petit surpoids : choisissez les bourgeons de romarin. Comme l’a démontré l’étude scientique du Professeur Jean-Marie Pelt, c’est un excellent protecteur du foie, un antioxydant et un stimulant de l’activité circulatoire.
Pour un gros surpoids : les bourgeons de genévrier assurent aussi la détoxification, même en cas d’obésité. Ils sont un vrai remède pour soutenir le pancréas et le foie, et en matière de syndrome métabolique, ils agissent de concert sur différents symptômes comme l’hypercholestérolémie (excès de cholestérol), l’état prédiabétique ou encore l’hypertension artérielle et l’obésité abdominale.

Dégonfler et lutter contre la cellulite
Après les deux semaines de drainage, l’organisme nettoyé est prêt à recevoir des actifs qui vont agir directement sur la silhouette.
Les bourgeons de châtaignier : traitement de fond contre les zones rebelles
En deux mois, ils vont procurer au corps de quoi activer le système d’élimination. Résultat : on observe une réduction des tissus graisseux et de l’inflammation qui gonfle la silhouette. Pendant 3 semaines : le matin à jeun, prendre 1 cuillère à café de macérats glycérinés dans un verre d’eau, ou mélangée dans 1/2 litre d’eau à boire dans la journée. Arrêtez une semaine, puis refaire la même cure.
Les bourgeons de marronnier : spécial jambes légères
Ce grand arbre traite les troubles circulatoires et la rétention d’eau qui provoquent des congestions dans les jambes, des chevilles enflées et des varices. Ce tonique veineux riche en flavonoïdes antioxydants est une aubaine pour préparer l’été et ses voyages. Pendant 3 semaines : prendre 5 gouttes pures (ou dans un verre d’eau) d’extraits de bourgeons (macérats mères) le matin à jeun pendant la première semaine, 10 gouttes la deuxième semaine, puis 15 gouttes la troisième semaine. Faire une pause d’une semaine, puis renouvelez la cure jusqu’à la fin de l’été si vous le souhaitez.
Les bourgeons de noyer : anti-ventre gonflé
Le noyer agit particulièrement au niveau du système digestif : il va bichonner votre flore intestinale, tout en rééquilibrant les transits perturbés. Associés à des probiotiques (vendus en pharmacie), ces bourgeons restaurent le fonctionnement du pancréas et du foie, y compris en cas de malabsorptions digestives ou intolérances alimentaires. Pendant 1 mois, prenez 5 gouttes de macérats glycérinés dans un verre d’eau avant les 3 repas quotidiens.

Où trouver des bourgeons de plantes ?
En pharmacie, en parapharmacie, dans les boutiques bio et en ligne : vous avez le choix entre des macérats-mères comme ceux des marques Vitaflor (www.vitaflorbio.fr, certifié Ecocert), AquaGemm (aquagemm.fr) ou encore Herbalgem (www.herbalgem.com). Prête à l’emploi, c’est la forme la plus simple à utiliser car c’est un petit flaçon compte-gouttes. Autre possibilité : les macérats glycérinés que l’on commande au pharmacien. L’avantage, c’est qu’ils existent pour plus de 40 végétaux traités selon la gemmothérapie. Pour être conseiller pour d’autres problèmes, tournez-vous vers un médecin phytothérapeute, comme le Dr Jean-Michel Morel, auteur du « Guide de la Gemmothérapie » (First Editions).

Bon à savoir
Les extraits de bourgeons sont très doux, ils peuvent donc être utilisés par tout le monde, y compris par les femmes enceintes (pas plus de 5 gouttes par jour) et par les adolescents.

©Pixabay

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *