Food, Nos adresses

Envie d’un resto ? V’là nos nouvelles adresses !

À la une (photo) : Brasserie Bellanger@Alice Santini

Wagamama a débarqué !

C’est place de Budapest, que la marque tendance de restauration pan-asiatique (bien connue des amateurs de japan food) et inspirée des bars japonais à ramens, a ouvert ses portes pour la première fois en France. Déco colorée et épurée, cuisine créative autour d’ingrédients asiatiques et produits (très) frais et ambiance cosmopolite et détendue, c’est la marque de fabrique de cette enseigne bristish, fondée en 1992 à Londres, qui fait depuis avec ses 130 restaurants un vrai carton outre-Manche. Elle est aussi présente à Boston, New-York, en Europe et au Moyen-Orient (avec plus d’une cinquantaine de franchises) et a été une des premières marques à avoir lancé la tendance de la japan food.
On aime: l’esprit table d’hôtes pour s’installer sur ses longues et grandes tablées, et la vue sur les cuisines ouvertes du restaurant où s’agitent les cuisiniers.
On révise ses classiques et on craque, comme nous, pour le wagamama ramen, son chilli ramen (avec son bouillon de poule épicé), son Firecracker curry (pois gourmands, piments rouges, poivrons, oignons, riz vapeur et sesame), ou son Steack bulgogi (boeuf marine, aubergines sautées au miso avec ses nouilles soba). À la carte aussi et à customiser : des omakase, teppanyaki, moult salades et jus de fruits frais… Sans oublier leurs menus vegan et vegetarian, tous simplement délicieux ! nos kids sont également les bienvenus avec des menus dédiés (et pour avoir testé, nos bambins adoooorent !).
wagamama. 10, place de Budapest – 75009 Paris

Pour une ambiance so frenchy : bienvenue à la Brasserie Bellanger !

Victor et Charly, ce (jeune) duo de gourmands passionnés de restauration, ouvrent leur restaurant brasserie avec cette envie chevillée au corps et dans l’assiette de faire revivre le secteur de la typique brasserie parisienne. On peut leur faire confiance, la preuve : les secrets du vrai bœuf du Bourguignon, la belle histoire de la sole meunière, l’intemporel croque-monsieur Parisien…, voici les recettes les plus traditionnelles du terroir (de beaux plats bien gourmands) remises à l’honneur (et à de prix tout doux)! Ils se sont d’ailleurs inspirés du carnet de cuisine de l’arrière-arrière grande tante de Charly, Marie-Louise Bellanger, c’est dire ! Après 8 mois de sourcing, 6000 km parcourus sur les routes de nos régions, Victor et Charly ont ramené des pépites de notre terroir français négociant en direct avec une cinquantaine de producteurs. Quant à l’endroit ? Une belle adresse de 110 places assises (avec terrasse) entre Pigalle, Barbés et Poissonnière, avec tous les codes de la brasserie traditionnelle (“re-designés” par le célèbre prestigieux cabinet franco-Londonien, B3 Designers). Un bel exercice !
Brasserie Bellanger. 140, rue du Faubourg Poissonnière – 75010 Paris

Louisette, la nouvelle adresse lookée du 19ème !

En 2017, Thomas et Steve ouvrent leur premier bar à grignoter dans le 14ème arrondissement de Paris. 2 ans plus tard, nos deux cofondateurs s’implantent Rive droite avec un nouveau lieu, au cœur du village Jourdain sur le Haut-Belleville. À la carte ? Que du gourmand, du bon et bien fait maison, du très “frenchie” à partager : (très) bons vins, excellentissimes tapas maison et planches à partager. On compose sa planche de fromages ou de charcuteries parmi une sélection de fromages affinés AOP et AOC en provenance de la maison Claude Anthès ( le fournisseur du Plaza Athénée). Mention special aux “charcutailles ”: Andouille quatre cœurs, Chorizo Cular, Coppa IGP des Salaisons Pantaloni, et bien d’autres que l’on boulotera avec le fabuleux pain clandestin de Thierry Delabre (El Panadero Clandestino). La sélection de vins des cavistes Jean Michel Retrou et Jérôme Ghisalberti est tout simplement divine ! Et si on se laisse tenter par un cocktail, on signe pour un Moscow Mule ou un Old Fashioned, préparé par Lorenzo et son équipe. Allez, on ne peut le garder pour nous : vous pouvez privatiser le salon Louisette à l’étage ! Soit près de 100 m² façon living répartis en coins salons, coin bar, bibliothèque de vins et table d’hôtes. L’espace idéal pour du coworking, privatisations ou grands diners ( à table, 12 couverts et en format cocktail, plus de 80 personnes).
Louisette. 12 bis rue de la Villette. 75019 Paris.

Boca, de la saveur dans l’assiette !

À deux pas du Théâtre de Paris, BOCA (la bouche en espagnol) est notre nouvelle table de quartier, restaurant-bar à tapas et pas compliqué, nous en sommes folles! Une déco efficace et rompue à la simplicité, une terrasse XS, un bar convivial pour patienter (une sélection de drinks à en perdre la tête) : voilà une adresse intimiste, —14 places à l’intérieur, 6 au bar et 10 places outdoor—, comme on les aime ! C’est le pétillant chef et globe-trotter Olivier Krot, (ex du Criterion restaurant et du Oak Room à Londres, du Georges V, de la Gare chez les Frères Blanc et Olivier Bertrand, fondateur aussi de l’Amphitryon en 2010), qui nous fait fondre avec sa cuisine ré(créative), haute en saveurs et responsable. Qualité et transparence de l’origine des produits (circuits courts et raisonnés pour une consommation responsable, QUE des produits de saison) : c’est la devise de la maison ! La viande de bœuf au goût persillé provient d’un élevage du Languedoc-Roussillon, les volailles sont de Boussy-Saint-Antoine, les poissons et crustacés d’une criée à Port-en-Bessin et le saumon d’un élevage en Ecosse (label rouge). Quant aux fruits et légumes, ils sont bios et proviennent de la Ruche qui dit Oui de la Tour des Dames dans le 9ème. Les produits italiens ? Chinés par Storia et Sapori directement chez des producteurs italiens. Une sublime carte, changeante et colorée ! Au déjeuner donc, recettes de saison, plats traditionnels, notes exotiques et touches healthy (chaque jour, une proposition végétarienne et sans gluten sont disponibles). Et le soir, place aux alléchantes tapas entre terre et mer avec des accents du monde entier : patates douces en croquettes aux épices panées, aubergines en version tempura façon gribiche, gravlax de saumon redynamisé au yuzu, couteaux et pancetta, crabe à l’encre de seiche planqué dans un bun. Côté Cave ? Notre chef (fin connaisseur) met en avant vins naturels en biodynamie. Quant au bar, le choix est pointu et enivrant. À boire aussi , l’“eau maison”, micro filtrée, plate ou pétillante, servie à sa température préférée. Le sens des détails… Tout y est délicieux et les prix sont tout doux. On y court !
Boca. 11 bis rue Blanche, 75009 Paris

Marxito, la cantine street-food pour manger sain et bien !

Pensé et mis au point par le chef doublement étoilé Thierry Marx et l’enfant terrible du design Ora Ito, voilà une jolie cantine avec ses 50 places assises pour venir déjeuner, grignoter ou faire une pause-goûter… Côté déco forcément, c’est simple-beau-fonctionnel (couleurs claires, matières naturelles) à l’image de son talentueux créateur Ora Ito, cet amoureux de l’esthétique minimaliste japonaise, designer original et avant-gardiste (le Mamo à la Cité Radieuse de Marseille, ou les bureaux media LVMH, c’est lui !). Et en cuisine, nul besoin de présenter encore Thierry Marx, globe-trotter gourmet et enfant terrible étoilé de la gastronomie, grand “fan” de street-foood qu’il se plaît à savourer chaque fois qu’il voyage à l’étranger. L’histoire de Marxito débute dans les rues de Tokyo. Thierry Marx y découvre une machine fascinante, capable de fabriquer ces fameux doriyaki, des crêpes épaisses fourrées de pâte de haricots rouges. Ça y est, l’idée germe, le Marxito est né. Et voilà donc cette galette levée de sarrasin, fourrée d’ingrédients triés sur le volet et déclinée en salé et sucré, dans un esprit franco-japonais ! Viennent ensuite les autres recettes imaginées par Thierry Marx, à 80% végétales : “Aubergines marinées, scarmozza, sauce piquilhos”, “Saumon fumé, avocat, radis japonais, sauce miso persil”, “Pastrami, oignons confits, moutarde coréenne, laitue, cheddar”… Crème mousseuse (nature, matcha, chocolat…) ou confiture artisanale (myrtille, framboise et sudashi ou pomelo, orange, et yuzu) subliment les Marxito sucrés. Fidèle à son éthique de recherche de produits sains, c’est le chef himself qui a sélectionné ses fournisseurs, pourfendeur de l’artisanat et de la production paysanne. La base, la farine de sarrasin, provient du Moulin de la Fatigue, installé en Bretagne depuis 1870 et perpétuant la tradition de la meule de pierre en silex. La farine de blé est produite par le Moulin Bourgeois, entreprise familiale située à 80 km de Paris. Les produits crémiers (beurre fermier, lait, oeufs bio…) arrivent du Cotentin et de la vallée de Chevreuse. Les fruits et légumes sont cultivés par de petits producteurs d’Eure et Loire et la confiture est fournie par la fabrique artisanale corse Anatra. Cerise sur le marxito, les glaces sont l’oeuvre d’Emmanuel Ryon (Meilleur Ouvrier de France Glacier et Champion du Monde Pâtisserie 1999), notre chouchou de « Une Glace à Paris » : goutez absolument sa recette Sarrasin-Fève Tonka ! Marxito. 1 Bis Rue Jean Mermoz 75008 Paris

Pont-Neuf, le roi de la frite française, à croquer !

Posée dans le quartier des Grands Boulevards, la nouvelle boutique monomaniaque Pont-Neuf ravit nos envie de frites ! Vous savez bien, ce besoin irrépressible de belles frites, croquantes à l’extérieur-moelleuses à l’intérieur, avec ce pur goût de pomme de terre en bouche ! Ça tombe bien, c’est leur spécialité : des patates (nobles) soigneusement sélectionnées auprès d’un producteur normand, préparées et cuites sur place pour de l’authentique frite maison, des sauces maison elles aussi, fort goûteuses et originales et des accompagnements sourcés auprès des meilleurs producteurs et artisans… Comme le célèbre boucher Olivier Metzger qui source leur véritable jambon de Paris, leur succulent Pastrami et leurs aiguillettes de volaille. Fraîcheur et tour de main artisanal, on a la patate ! Pont-Neuf. 11 rue du Faubourg Montmartre. Paris 9ème et 5 rue de la Fidélité. Paris 10ème.

La Bellezza, osteria tradizionale de la team Big Mamma enfin à Lille !

Lello, Peppe, Luca, Gianmarco, Alessio, Giorgia, Giovanni et toute la team Big Mamma à l’origine de Pink Mamma, Pizzeria Popolare ou encore La Felicità (le Food-Market italien et festif de la capitale) entre autres, ont enfin ouvert leur osteria tradizionale dans cette attachante ville du nord. Un somptueux amphithéâtre italien de 150 places assises, où l’on admire depuis chaque étage (deux en tout), le spectacle offert par la team du Chef Lello Santopaolo en direct de la grande cuisine ouverte. À la carte ? Plats simples, populaires et généreux à base de produits de saison sourcés avec soin en direct de petits producteurs transalpins. Le tout, 100% fait maison, en famille dans une ambiance de joyeux bordel napolitain. On craque pour : l’ultra crémeuse burrata d’Emanuele Cammarota et l’immanquable Parme de Stefano Borchini, les pâtes fraiches faites main version mignonnes Ravioles del plin burro e salvia, les surprenants Tortelli Mantovani aux bouts croquants d’amaretti ou encore les cultissimes Linguine noires Black Mamba. Pour les amateurs de bonnes chairs, commandez leurs côtelettes d’agneau à la romaine et leur polenta aux girolles (en fonction de la saison) ou le très très grand Carpaccio de bœuf au pecorino romano. Mentions spéciales aux pizza Double Truffe et à l’incontournable napolitaine Brocco Siffredi, gonflées sous 450°C dans le four à bois XXL de 1,3 tonne. En salle, la team dégaine aussi une sélection pointue et régionale de (très) bonnes cuvées dégotées auprès de petits vignerons italiens. Découverte du remarquable Amarone de Guido Rizzotto, du gracieux Aglianico, du volcanique Lacryma Christi del Vesuvio ou de l’indécent Chianti Classico Le Cinciole de Valeria Viganò. Sans oublier les bières artisanales pression et autres Spritz, Negron, à déguster au bar. So Bellisssssimoooo ! La Bellezza. Osteria Tradizionale. 126, rue Esquermoise. 59000 Lille

Coup de coeur gourmand pour Le Beslay !

Au cœur du quartier de Bastille-République, voilà une belle adresse que nous avons envie de partager ! 62 couverts dans un espace inondé de lumière naturelle, grandes baies vitrées, meubles vintage ou tout bois, tables hautes ou rondes, canapé bleu paon…, le mix fonctionne à merveille, car on s’y sent bien, dès notre arrivée ! La cuisine ouverte nous fait de l’oeil et derrière ses pianos, c’est la chef italienne Antonella Finelli (ex des brigades de Lucas Carton, Divellec et celle de la Grande Cascade) qui mène ici la danse. A la carte : que des produits frais, issus d’une agriculture biologique ou raisonnée, pour une cuisine fraîche et inspirée, gourmande et savoureuse, élaborée avec une parfaite maîtrise des découpes et des cuissons. Oui, on l’a remarqué ! Carte qui change bien sûr, toutes les saisons ! Pour égayer nos papilles, on a dévoré l’entrée Vegan Style (Galette de Lentille Corail, Asperges Blanches et Verts, pousse de salade, vinaigrette Tahina, tomates cerises et feves), et l’Oeuf BIO (asperges blanches des Landes, nuage façon carbonara, éclats de noisettes). On aussi craqué pour l’Osso buco bio (jarret de veau à l’orange et polenta gremolata), et les Calamarata (pâtes sèches artisanales, Calamars, Crème de Courgettes et Basilic). Le brunch du dimanche (11h30-15h30) est une merveille !
Le Beslay. 67 avenue Parmentier. 75011 Paris

Pour ceux qui ne les connaissent pas encore, NOS AUTRES CHOUCHOUS !

M LA VIE, la cantine végétarienne et végane de Laeticia Recayte avec ses bons petits plats français 100% maison, produits bio, fournisseurs engagés, additifs bannis… C’est sain et c’est bon ! 85 rue de Montmartre. Paris 2ème.

JACOPO, le bistrot moderne du 8ème avec son bar caché au sous-sol. La cuisine, bien française y est soignée, l’ambiance très détendue. On adore ! 5 bis rue Vernet, 75008 Paris.

GABYLOU (du nom des grands-parents), le bistrot cantine de quartier « feel good »! Sa terrasse, une salle à manger conviviale et un bar à cocktails « Soul bar » topissime. On signe ! 9 Quai Montebello. Paris 5ème. Leur autre adresse, 15 rue d’Armaillé. Paris 17ème

GIVEN, la saine cantine végétale du 20ème. Tout a commencé chez Alain Passard où Christiane fraîchement diplômée de l’école Ferrandi réalise un stage. Préoccupée par le bien manger, elle tombe amoureuse des légumes et de leurs bienfaits. L’aventure se poursuit avec l’ouverture de Ma grand-mère m’a dit, fin 2009, et s’intensifie depuis avec GIVEN. Une cuisine bio, légumière et colorée, sans compromis. 89 Rue de Bagnolet. Paris 20ème.

DAI DAI, le roi de l’aperitivo, revisité ici dans une carte simple et savoureuse, à base de produits importés directement de la Botte. Assiettes de charcuterie italienne, buratta fondante et crémeuse, tomates cerise, ail, huile d’olive DOC, basilic, jambon de Parme, artichauts, parmesan, gorgonzola…  L’apéro à la vénitienne fait des émules sur le pavé parisien ! 25/27, rue Oberkampf. Paris 11ème

MON LOUP : “Un paysan dans ton assiette, te voilà bien dans tes baskets”, c’est la devise de ce topissime restaurant-bar, avec son espace épicerie /table d’hôte attenante, niché au cœur du village des Batignolles. Une cuisine de saison/produits frais, cuisine de grand-mère revisitée remise au goût du jour, fusion ultra-simple de saveurs d’enfance et d’inspirations piochées aux quatre coins du monde. Une carte courte où tout est fait-maison, jusqu’au pain pétri tous les jours au restaurant. À La Tanière Mon loup, on commande chaque semaine son panier de légumes cultivés par Stéphane Desmont avec des idées recettes associées, mais aussi acheter les produits en provenance directe des paysans (vins et alcools bio, légumes secs et céréales en vrac, chocolat, café…) ou ceux fabriqués avec amour par l’équipe de Mon loup (terrines, rillettes et autres poissons fumés…). On est fans !114, rue La Condamine, 75017 Paris

LA BELLE ÉTOILE. mention ultra spéciale pour ce resto-chouchou qui a décroché (c’est plus que mérité) sa belle plaque de Maître-restaurateur ! C’est au printemps 2017 que le restaurant La Belle Etoile a éclos à Villefranche sur mer, au cœur de la cité portuaire. Nichée entre les ruelles pavées de Villefranche, à quelques mètres du bord de mer, voici une gastronomie de tradition Française et locale où les produits saisonniers se révèlent grâce à la passion (et au talent) d’un jeune couple : Tamara et Manuel Dupont. Ici, on revisite les recettes traditionnelles françaises, on magnifie les beaux produits du terroir avec créativité et passion. La Barigoule d’artichauts aux olives, œuf poché est une merveille, le Risotto, courgettes et sauce tomate, une institution ! 1 rue Baron de Brès. 06230 Villefranche-sur-Mer

Bon appétit !

D’autres adresses Food ? C’est par ICI !

Carine Bruet
Journaliste de presse grand public, rédactrice en chef du Guide de la Thalasso. Je suis une "épicurieuse", en quête de bons plans et d'infos positives pour me (vous) faciliter la vie ! Toujours à l'affût, un vrai radar ! Ah oui et puis... "Je crois en la couleur rose. Je crois que rire est la meilleure façon de brûler des calories. Je crois qu'il faut être forte quand tout semble aller mal. Je crois que les filles joyeuses sont les plus jolies. Je crois que demain est un autre jour, et je crois aux miracles". Merci à la belle Audrey Hepburn pour ces mots, ils sont devenus ma philosophie ! Et ça, c'est BienFaits pour moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *