Bien-être, Ma santé

Combattre le cancer par le sport, c’est possible !

Ils s’appellent Jean, Pierre, Sandrine, Marie et ils habitent à Lille, Paris, Aix-en-Provence ou Figeac. Leur point commun ? Tous vivent avec le cancer. On le sait : de nombreuses études scientifiques montrent que la pratique d’une activité physique régulière réduit le risque de récidive des principaux cancers (50 % en moyenne !), aide à combattre les effets secondaires des traitements et améliore la qualité de vie.

L’actu – C’est pour promouvoir cette bonne pratique que la CAMI Sport & Cancer développe depuis 2000 ses « programmes de sport thérapeutique » un peu partout en France : à la ville, dans des salles prêtées par la Commune par exemple, et dans le cadre de « pôles Sport & Cancer » au sein d’établissements hospitaliers. Cette fédération a été créée par l’oncologue Thierry Bouillet et Jean-Marc Descotes, un ancien sportif de haut niveau. En 2017, quatre nouveaux pôles Sport & Cancer ont émergé sous son impulsion. Le premier a vu le jour à Toulouse, à l’Institut Universitaire du Cancer-Oncopole. Trois autres ont suivi à l’Institut de cancérologie de l’Ouest à Saint-Herblain, à la Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine, et tout récemment à l’Hôpital Estaing de Clermont-Ferrand en Hémato-Onco-Pédiatrie. Une première en province : jusqu’ici, seul l’hôpital Trousseau à Paris offrait cette possibilité aux enfants.

Pour qui et comment ? Femme, homme ou enfant, patient en début de traitement ou en rémission : ces programmes sont ouverts à tous. Pour y accéder, seul un certificat médical de non contre-indication est requis, ainsi qu’un bilan préalable pour s’adapter aux capacités de chacun. Les séances (deux par semaine en théorie) durent 15 à 45 minutes : elles sont encadrés par des «praticiens en thérapie sportive», détenteurs du Diplôme Universitaire Sport et Cancer délivré par la CAMI. Des spécialistes, donc. Selon le parcours de chacun, elles ont lieu en dehors (5 € la séance) ou au sein de l’hôpital (accès gratuit), suivi régulier à l’appui. En oncologie, les cours sont collectifs et accueillent une douzaine de personnes. En hématologie et pédiatrie, ils sont individuels et ont lieu en chambre. Voilà pour les grands principes !

Quelles activités ? Selon l’endroit, il est possible de faire du karaté, de la danse contemporaine, du yoga, du Taï-chi-chuan, de la natation, du tennis de table, de la marche nordique, de la course à pieds, du canoë… Les praticiens s’appuient sur une approche thérapeutique spécifique, le Médiété®. L’accent est mis sur la respiration, le placement, la prise de conscience du geste juste. Objectif ? Se renforcer musculairement et regagner en souplesse, bien sûr. Mais également retrouver confiance et la maîtrise de son corps, lutter contre la fatigue, mieux gérer la douleur, évacuer le stress et l’anxiété… Renouer avec l’estime de soi et le plaisir, aussi, tout en diminuant le risque de récidive.

Et demain ? La création d’un tel dispositif n’est possible qu’avec l’aide de partenaires : la fondation Bristol-Myers Squibb à Clermont-Ferrand, la mutuelle Malakoff-Médéric, GPMA (pour la formation des praticiens), l’association Laurette Fugain… Aujourd’hui, on dénombre 80 lieux en ville et 16 pôles Sport & Cancer sur le territoire. En Ile-de-France, mais aussi dans le Nord (Lille), l’Ouest (Le Havre, Cherbourg, Brest…), le Sud-Ouest (Bergerac, Saint-Astier, Figeac, Rodez…), le Sud, la région Auvergne-Rhône-Alpes… Deux autres pôles devraient être inaugurés à Grenoble et Rouen dans les 12 prochains mois. De quoi tisser un peu plus la toile et promouvoir l’activité physique auprès des personnes atteintes d’un cancer : depuis 2011, elle est reconnue comme une thérapeutique non médicamenteuse par la Haute Autorité de Santé en France.

Pour en savoir plus sur la CAMI et la localisation des lieux : www.sportetcancer.com

Crédit photos : ©@CAMIsport&cancer, ©Pixabay

Anne Autret
Mes activités : fondatrice du site d’information BtoB L’Actu Spa & Bien-Etre, piges, conseil éditorial, conception-rédaction, communication. Mes domaines de prédilection : bien-être, beauté, tendances consommation. Mes pratiques de bien-être : spinal network analysis chez ma chiro préférée Sandrine Perrot, séances d'ostéo avec Magic Valentin Cohas, Pilates, running, badminton, massages bien-être, thalasso, balades au bord de la mer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *