Bien-être, Ma santé

Du bicarbonate pour une digestion au top !

La nature nous donne – presque – gracieusement une poudre magique : le bicarbonate de soude (ou de sodium). Il est capable de neutraliser les acides et donc de calmer le système digestif après des repas copieux, du stress ou une sensiblité à certains aliments.

C’est quoi ?
Il est extrait à partir de gisements de calcaire et de sel naturels. Transformé en poudre fine, le bicarbonate est devenu un classique des produits naturels, utilisé dans la cuisine mais aussi dans la salle de bain et la pharmacie maison. Ultra facile à manier et économique (autour de 2,50 euros les 250 gr), ce minéral alcalin non toxique a notamment la capacité de neutraliser les acides, ce qui en fait l’un des ingrédients phare de certains médicaments contre l’acidité. C’est lui que l’on trouve en grande quantité dans l’eau de la Vichy Célestins, connue pour sa vertu digestive avec 2989 mg par litre (la plus riche en la matière). Mode d’emploi pour bien se servir de cette substance universelle…

Comment agit-il ?
Comme une substance tampon quand l’organisme produit trop d’acidité, c’est à dire qu’il ramène l’équilibre acido-basique – le pH – entre 7 et 8 car il est lui-même de 8,1. Autrement dit, il ramène le métabolisme vers la neutralité. Scientifiquement parlant, le pH, c’est l’indice qui exprime le « potentiel d’Hydrogène » : quand il est inférieur à 7, on dit qu’il est acide. Et quand il est supérieur à 7, le milieu est alcalin ou basique. Ainsi, le bicarbonate, avec sa nature basifiante, a un réel effet pour combattre l’acidité de l’estomac et tout son cortège de crampes, de brûlures, de reflux et autres remontées acides après un repas déséquilibré. Ce phénomène se produit à cause d’une consommation excessive d’alcool, de café, de chocolat, de protéines animales, de sucres raffinés et d’autres pollutions comme le tabac. La cause peut venir aussi du stress ou encore d’un problème mécanique comme une malformation.


Effervescence dans un verre d’eau
Quoi faire ? Si le problème est ponctuel, boire un verre d’eau mélangé à ½ c. à café de bicarbonate après le repas. Si les problèmes d’estomac causées par l’acidité sont chroniques, boire ce mélange avant le repas.
– Dans les préparations culinaires contre les lourdeurs digestives : certaines personnes digèrent mal les légumineuses et certains légumes comme ceux de la famille des choux, ce qui entraîne maux de ventre et flatulences. Dans ce cas, incorporez 1 c. à café dans une grande casserole d’eau de cuisson. Et pour garder les minéraux qui migrent dans cette eau de cuisson, consommez-les en soupes. Il réduit aussi l’acidité de la rhubarbe : avant de commencer votre recette, faites-la tremper une demi-heure dans un litre d’eau froide mélangé à une c. à soupe de bicarbonate. Puis l’égoutter et la rincer sous l’eau. Pour vous défaire des boissons gazeuses pleines de sucres ou d’édulcorants chimiques, vous pouvez faire pétiller vos boissons faites maison (eaux et jus de fruits) en ajoutant une pincée de bicarbonate dans le verre !

Où acheter ce bicarbonate ?
En pharmacie, en boutiques bio ou sur internet, et en faisant bien attention de ne pas le confondre avec le bicarbonate pour faire le ménage. Il provient de la même source mais il est affiné pour l’organisme. Il existe aussi des médicaments « antiacide » qui en contiennent, à demander en pharmacie.

Précautions d’emploi
Si le problème de digestion persiste, il faut consulter un médecin ou un naturopathe par exemple. Le bicarbonate dépanne bien mais ne doit pas devenir un médicament quotidien au long cours.

Déconseillé aux hypertendus qui doivent manger peu de sel, à ceux qui sont en insuffisance rénale et aux personnes sous traitement à base corticoïdes.

A lire
Bicarbonate, un concentré d’astuces, Nicolas Palangié, édition Eyrolles.
L’auteur est le fondateur de la Compagnie du Bicarbonate fabriqué en France (www.compagnie-bicarbonate.com)

Merci à Sandrine Frappier, naturopathe. Son site : sandrinefrappiernaturopathe.com

©pixabay

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *