Bien-être, Forme & wellness

Contrex ou Vittel, objectif minceur dans les Vosges !


Moins de trois petits kilomètres les séparent : au nord, Vittel (5000 habitants) avec son magnifique parc thermal dessiné sous les conseils de l’architecte Charles Garnier, sa station thermale fréquentée par plus de 5000 curistes chaque année, le Club Med voisin, son hippodrome inscrit aux Monuments historiques, son centre équestre, ses quatre golfs (dont deux 18 trous), son Centre de Préparation Omnisports, sa base de loisirs… Au sud, Contrexéville (3300 habitants), reine de la minceur et de la remise en forme avec son spa thermal fraîchement agrandi et sa galerie thermale (longue de 180 mètres) partiellement rénovée. Et tout autour, 200 km de sentiers balisés dans un environnement protégé et garanti zéro pesticide sur 10 000 ha : préservation des trois sources d’eaux minérales naturelles (Vittel, Hépar, Contrex) oblige.

Autant vous dire tout de suite : sans voiture (3H de Paris), cette destination verte se mérite quand on n’habite pas la région ! Ou plutôt, se méritait… Depuis avril, le Train des Eaux (inauguré au 19ème siècle), reliant Paris aux deux stations thermales, a en effet repris du service le week-end : un Paris-Contrexéville-Vittel via Chaumont en 3H30 les vendredis et dimanches. Sinon, c’est TGV jusqu’à Nancy en 1h30, puis autant en bus express pour atteindre son but. Une fois là-bas, les curistes, amoureux de la nature, fans de bien-être, de randonnée et d’activités physiques en tous genres seront gâtés. Allez, on vous dit tout (ou presque) sur ces deux destinations thermales et sur leurs nouveautés 2019 !

Direction Contrexéville – Les thermes de Contrexéville datent de 1760. Longtemps exploités par le groupe Contrex-Périer, ils ont une toute petite activité thermale conventionnée (430 curistes par an !), spécialisée dans les affections digestives, métaboliques et urinaires. Pour les séjours « hors sécu », ils sont une destination minceur depuis 1979 et ont été pionniers en la matière, explique François Chalumeau, son directeur général. Le renouveau de la station date des années 2010. La Ville reprend alors en mains cet établissement intimiste, investit lourdement et inaugure le spa thermal de Contrexéville en 2014, reboostant la station et l’ouvrant ainsi véritablement à l’univers du bien-être et de la remise en forme.

Avec son bassin ludique en eau thermale de 300 m², son trampoline et son tapis de marche en accès libre, ses bassins d’Aquabiking et d’Aquagym, il s’agit du spa thermoludique le plus important en sud-Lorraine. Envie d’un soin esthétique, d’un modelage sous affusion à quatre mains, d’un massage bien-être… ? Direction l’institut à l’étage supérieur ! Minceur oblige : on y trouve notamment deux cabines Cellu M6 et une cabine Iyashi Dôme. A côté des séjours et des forfaits minceur (jusqu’à 14 jours), des escales, week-ends et séjours bien-être (certains sont centrés sur l’anti-âge) ont été lancés assez récemment. Sans oublier les ateliers de relaxation, les cours d’abdos fessiers, les sorties en marche nordique… Bref : cette belle endormie – qui avait jadis les faveurs du roi Stanislas Leszczynski, du Shah de Perse, de la reine Isabelle II d’Espagne… – a retrouvé du tonus !

Quoi de neuf en 2019… ? Côté infrastructures, tout d’abord… L’espace « humide » du spa a été entièrement rénové cet hiver dans un esprit plus cocooning. Joli hammam au ciel étoilé ou sauna traditionnel équipé d’un insert de sel, il y en a pour tous les goûts. Y compris pour se revivifier : douche au seau ou fontaine à glace, vous avez le choix. La terrasse extérieure s’est également refait une beauté, avec l’installation de deux jacuzzis et d’un solarium, à proximité immédiate de la tisanerie. Côté soins, un bon point au nouveau séjour Minceur FORê (7 jours, 20 soins et activités, 819 € hors hébergement et pension), qui combine soins thermaux ciblés (douche au jet…), une séance de Iyashi Dôme, modelages minceur (dont un Cellu M6) et soins avec les cosmétiques Phytodia, aux ingrédients locaux et certifiés bio.

Pour se relaxer, on choisira plutôt le séjour bien-être du même nom (5 jours, 15 soins et activités, 607 €). L’accueil est bienveillant, les soins sont de qualité et l’accès au spa thermal – toute la journée – est compris. Un vrai plus pour ce Petit Poucet, qui sait jouer de ses atouts pour s’imposer et qui sait aussi semer ses petits cailloux… Les thermes de Contrexéville ont en effet déposé un dossier pour décrocher la « reine » des orientations thermales, celle qui draine le plus grand nombre de curistes conventionnés : la rhumatologie. S’ils l’obtiennent, ce qui devrait être le cas, la face de Contrex risque d’en être changée !

Bon à savoir :
Les ados (à partir de 14 ans) bénéficient de 20% sur le prix de tous les séjours s’ils sont accompagnés d’un parent.
Côté restauration, les hôteliers et restaurateurs de Contrexéville proposent des plats élaborés selon la charte « gastronomie saveur-minceur » mise au point par les thermes. On peut donc se faire plaisir sans craindre pour sa ligne !

Destination Vittel – Hippodrome classé, parc thermal de 12 ha, golfs, tennis, centre équestre, hôtels et villas Art Déco : bienvenue à la Belle Epoque ! Contrairement à Contrex, les thermes de Vittel ont une activité conventionnée (cures de trois semaines remboursées) importante : 5000 curistes y viennent chaque année pour des affections rhumatologiques, digestives (+ surcharge pondérale) et urinaires. « Nous avons beaucoup de soins individuels et la prise en charge est personnalisée : les curistes choisissent leurs horaires, par exemple », explique Christian Brunet, son directeur. Avec ses thermes de 6000 m² et son spa de 2000 m², Vittel en impose. Mais la Ville a aussi beaucoup investi ces dernières années pour entretenir son patrimoine et redynamiser les thermes. Quelque 5 millions d’euros ont ainsi été dégagés par la Commune pour rénover la galerie thermale – la fin des travaux est prévue pour cet été. Le spa thermal, élégant et design, a été refait à neuf il y a huit ans et offre de beaux espaces. Petit bémol : il est ouvert l’après-midi seulement aux non-curistes (comme beaucoup d’établissements thermaux), et il y manque un bassin de détente digne de ce nom. Une lacune qui devrait être comblée d’ici deux ans, nous assure son directeur !

Quoi de neuf en 2019… ? Cette destination thermale et touristique a longtemps été synonyme de vitalité et de sport. La minceur ? Aussi incroyable que cela puisse paraître, les séjours hors sécu n’existaient pas jusqu’en 2018. A chacun son territoire ! Changement d’époque, donc, avec la création toute récente de la mini cure Silhouette de 6 jours (26 soins et cours, 929 € hors hébergement et restauration) pour amorcer une perte de poids, et de la mini cure Détox de 3 jours (9 soins et une consultation avec la diététicienne, 425 € sans hébergement). La première se fonde sur la micro-nutrition, et elle est encadrée par une pharmacienne-nutritionniste et par la diététicienne des thermes. Un suivi de six mois est assuré une fois rentrés chez soi. La seconde intègre un « oligocheck » pour dépister les carences en minéraux et oligo-éléments, mesurer le stress oxydatif et rechercher les excès en métaux lourds dans l’organisme. Vous vous sentez fatigués, encrassés, vous souffrez de migraine dès le matin ? Elle est faite pour vous… si vous pouvez vous libérer du mardi au vendredi ! Toutes les deux combinent soins thermaux, soins spa, activités physiques et approche nutritionnelle, accès au Vittel Spa inclus. Côté infrastructures, le spa de Vittel a commencé sa mutation vers le futur Vittel Spa 2020 avec la création cet hiver d’un Parcours Sensoriel. Au menu : sauna, ice cave et douche de neige (c’est tout nouveau). On y trouve aussi moultes douches (au kaolin…), un hammam, un petit bassin ludique…

Bon à savoir :
Les Thermes de Vittel sont équipés d’un caisson de cryothérapie corps entier : un équipement prisé des sportifs, notamment, pour récupérer et agir sur la douleur.
Depuis trois ans, le Vittel Spa abrite le centre Yuanvi, spécialisé dans les soins issus de la médecine chinoise. Deux masseurs chinois y officient notamment. Au programme : les soins Dos et pieds, Detox bois, Relaxant et traitant Moxa… Les prix sont accessibles (de 68 € les 50 mn à 99 € le soin Feu Energétique de 65 mn) et les prestations impeccables : un vrai plus pour les thermes de Vittel.

A retenir :
Quelle que soit la destination, Contrex ou Vittel, des activités physiques sont proposées tous les jours par l’Office Municipal des Sports de Contrex au sein des établissements thermaux et ailleurs dans la ville ou dans les environs. Pour connaître le programme et s’inscrire, il suffit de se rendre dans les deux offices de tourisme ! Stretching, sophrologie, balade vélo à assistance électrique, abdos fessiers, marche nordique, gym douce, yoga, initiation au golf, aquagym… Le choix est large et les prix étudiés : à partir de 4 € le cours à l’unité, 40 € la semaine ou 105 € les 3 semaines pour les curistes (activités à volonté). L’accès illimité aux cours est compris dans les forfaits de plus de 7 jours à Contrex, et dans la mini cure Silhouette 6 jours à Vittel.

Les thermes de Vittel et de Contrex ne sont pas reliés directement à un hôtel : impossible, donc, de s’y rendre en peignoir de sa chambre. Mais l’offre d’hébergements est large, sauf dans le très haut de gamme (il n’y a pas de 5 étoiles). Depuis peu, les adeptes de cabanes en bois peuvent se loger au Vit tel ta nature : un lieu écologique et collaboratif, plongé dans la forêt parc, à mi-chemin entre les deux villes. On y trouve des cabanes perchées dans les arbres (ou pas), un potager bio, une mini réserve d’animaux, des jeux pour les enfants… L’endroit est tout récent et la végétation n’a pas encore fait son œuvre. C’est roots et à mille lieux de l’ambiance Belle Epoque des stations voisines ! Idéal pour les amoureux de la nature et les familles.

Crédit photos : ©Thermes de Contrexéville ; ©Thermes de Vittel ; ©Anne Autret

Lire aussi :
Sus aux kilos à Contrexéville, la ville minceur ! (Sept 2017)

Anne Autret
Mes activités : fondatrice du site d’information BtoB L’Actu Spa & Bien-Etre, piges, conseil éditorial, conception-rédaction, communication. Mes domaines de prédilection : bien-être, beauté, tendances consommation. Mes pratiques de bien-être : spinal network analysis chez ma chiro préférée Sandrine Perrot, séances d'ostéo avec Magic Valentin Cohas, Pilates, running, badminton, massages bien-être, thalasso, balades au bord de la mer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *