Dans mon assiette, Food

Difficile de choisir son melon ? Mais non !

Avec la nectarine, c’est le melon qu’on préfère (c’est notre chouchou de l’été, en tête des fruits les plus appréciés !). Nous en avons consommé 7,2 kg en moyenne en 2016 ! De quoi avoir le melon !
Le type de melon le plus consommé en France ? Le « type charentais», dénomination qui n’a rien à voir avec son origine géographique. Le melon de nos régions est cultivé dans différents bassins de production comme le Sud-Est, le Centre-Ouest et le Sud-Ouest.

Je le choisis comment, mon melon ?

Tout le monde a son petit truc pour choisir le melon idéal, frais et sucré. Des petites astuces qu’on se repasse les uns les autres entre amis ou en famille. Mais quelles sont vraiment les plus efficaces pour faire le bon choix ?

Le premier des critères est un indice visuel : à pleine maturité le pédoncule du melon se fissure. Cette craquelure en forme d’étoile plus ou moins marquée est donc un très bon signe !

Le second critère est le poids : c’est en comparant deux melons de même grosseur qu’il faut choisir. Le melon à garder est le plus lourd car c’est la maturité qui lui fait prendre du poids.

Au toucher, l’écorce doit être ferme mais souple.

Puis vient le parfum : on porte le melon à son nez et il doit exhaler une bonne odeur sucrée.

Contrairement aux idées reçues, le melon est un (légume) fruit fragile. Son épiderme marque très facilement et il doit donc être manipulé avec précaution. En revanche, si le melon présente une tâche de couleur, celle-ci n’est pas un défaut. Elle correspond simplement au contact du fruit avec le sol dans la melonnière. Elle fait donc partie de l’histoire du melon, et n’enlève rien à ses qualités gustatives et olfactives.

Je le conserve comment ?

Toujours cueilli à maturité, le melon arrive sur nos étals tout à fait prêt à être consommé. Il ne faut donc pas tarder à s’en régaler. On pourra néanmoins le conserver jusqu’à six jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, mais toujours enveloppé dans un film plastique car ses arômes sont très volatils. L’astuce : Sortir votre melon du réfrigérateur environ une heure avant de le consommer pour profiter au maximum de ses saveurs subtiles.

Si frais, si léger !
Savoureux, idéal en toutes occasions et d’une absolue légèreté, il est un concentré de bienfaits ! Constitué à 90 % d’eau, le melon est un fruit de l’été par excellence, délicieusement sucré et rafraîchissant. Le melon est riche en vitamine C : 100 g de melon couvrent plus de 30 % des valeurs nutritionnelles de référence (VNR) ! Sa couleur orangée est le résultat d’une présence importante de bêta-carotène. En effet, le melon est source de vitamine A car 100 g de melon apportent plus de 15 % des VNR. Il est également source de potassium (100 g couvrant plus de 15 % des VNR).

Je le cuisine comment ?
Déguster un melon frais et cru, c’est un délice! Et pour des envies glacées, rien de tel qu’un sorbet. Mais on peut aussi poêler des tranches de melon pour accompagner un magret de canard ou le compoter dans une casserole pendant 45 minutes. Pensez-y ! L’astuce : Mettez des billes de melon au congélateur. Vous pourrez ainsi les conserver pour les déguster même en hiver !

 

MOUSSE DE MELON MAISON

Il me faut,
Pour 4 personnes
1 melon de nos régions ( gros calibre)
2 feuilles de gélatine
Le jus d’un citron
20 cl de crème fleurette
30 g de sucre glace

Préparation -10 à 20 min, Temps de prise au frais 3h

Allez, je me lance !

Couper le melon en deux et retirer les graines à l’aide d’une cuillère. Le couper en tranches et retirer la peau en glissant la lame d’un couteau entre la peau et la chair. Tailler les tranches de melon en gros morceaux et les mixer jusqu’à l’obtention d’une purée. Réserver.

Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.

Dans une casserole, porter le jus de citron à ébullition. Hors du feu, ajouter les feuilles de gélatine essorées et mélanger jusqu’à ce qu’elles soient bien fondues. Verser la préparation dans la purée de melon et bien mélanger

Dans un grand bol très froid, monter la crème fleurette en chantilly bien ferme, ajouter progressivement le sucre glace et fouetter encore pendant 1 minute. Incorporer délicatement la chantilly à la purée de melon.

Répartir la mousse dans des verrines et réserver au frais pendant 3 heures minimum.

Servir les mousses de melon accompagnées de sablés au romarin (ou au citron, thym, lavande, etc.) et de fines tranches de melon.

© UE/SIPMM Melon/Amélie Roche
Merci à Aprifel, Ciqual 2016, SIPMM Melo

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Carine Bruet
Journaliste de presse grand public, rédactrice en chef du Guide de la Thalasso. Je suis une "épicurieuse", en quête de bons plans et d'infos positives pour me (vous) faciliter la vie ! Toujours à l'affût, un vrai radar ! Ah oui et puis... "Je crois en la couleur rose. Je crois que rire est la meilleure façon de brûler des calories. Je crois qu'il faut être forte quand tout semble aller mal. Je crois que les filles joyeuses sont les plus jolies. Je crois que demain est un autre jour, et je crois aux miracles". Merci à la belle Audrey Hepburn pour ces mots, ils sont devenus ma philosophie ! Et ça, c'est BienFaits pour moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *