Bien-être, Ma Beauté

J’ai testé un dispositif médical anti-taches brunes chez moi…

… Et ça marche ! Explications pour tous ceux et toutes celles qui veulent faire la peau de leurs lentigos – sur les mains – sans passer par la case dermato !

Quoi ? Les taches brunes (ou lentigos solaires) sont le résultat d’un dérèglement des mélanocytes. Sous l’effet du soleil, des hormones, de notre patrimoine génétique et du vieillissement, ces cellules de la peau produisent de façon désordonnée de la mélanine, le pigment du bronzage, et provoquent l’apparition de taches sur le visage, le décolleté, les mains… Rien de bien grave, mais souvent disgracieux et révélateur de notre âge ! Jusqu’ici, ce problème d’hyperpigmentation pouvait être éliminé par laser, lumière pulsée, photothérapie ou encore cryothérapie (azote liquide) chez le dermatologue. Désormais, il est également possible d’en venir à bout sur nos mains, de façon définitive, grâce à une méthode protégée par un brevet mondial et utilisable chez soi.

Comment ? Les Laboratoires français Cryobeauty Pharma se sont inspirés de la cryothérapie pour concevoir un dispositif médical vendu sans ordonnance. Sa mise au point a demandé dix ans de recherche mais le mode d’emploi est ultra simple. Suivez le guide !

1. Cryobeauty mains se pose sur la peau, en contact direct avec la tache brune. On appuie sur le bouton visible sur la photo, jusqu’à ce qu’un signal vert lumineux apparaisse : dès qu’il s’arrête de clignoter, l’appareil est prêt à fonctionner !

2. Vous n’avez plus rien à faire : pendant quelques secondes, l’applicateur diffuse de façon automatisée plusieurs micro-sprays d’un gaz cryogénique (il s’agit de difluoroéthane), afin d’éliminer par le froid les mélanocytes déréglés. Et uniquement ces cellules-là, insiste le laboratoire, sans léser les autres, grâce à un mécanisme capable de diffuser le gaz à la bonne température (les cellules ne réagissent pas toutes de la même manière aux températures négatives) et dans une séquence de temps réglée au centième de seconde près.

3. Lorsque le signal vert lumineux s’éteint, on peut passer à la tache suivante.

Mais encore ? Cryobeauty mains s’applique sur les taches brunes situées uniquement sur le dos de la main : visage, cou, décolleté, poitrine ou aisselles sont proscrits ! Si leur taille excède 6 mm, il suffit de déplacer la tête de l’applicateur sur la partie non traitée et de renouveler l’opération autant de fois que nécessaire. Pour en venir à bout, je vous conseille de commencer par une extrémité et de finir par l’autre. L’applicateur a été formaté pour traiter 20 lentigos au maximum : testé et confirmé ! Si vous n’en n’avez pas autant, vous pouvez le réutiliser car sa durée de vie est de trois ans.

Ça fait mal ? Comme chez le dermatologue, l’opération est quasi-indolore, mais elle laisse une trace rouge à l’endroit de la tache et les mains peuvent picoter après l’application. Une pellicule de peau morte brunâtre se forme au bout d’une dizaine de jours : n’essayez pas de l’enlever et attendez qu’elle s’élimine toute seule. Bref, non, ça ne fait pas mal. Mais évitez tout de même les frottements (avec votre linge de bain, votre sac à main lorsque vous cherchez vos clés ou votre portable…) les premiers jours car la peau peut finir par réagir (ça m’est arrivé). Si vous devez traiter plusieurs taches, vos mains auront le look dalmatien : une paire de gants fins les protègera de tout contact et des regards dans le bus… !

Quelles précautions ? Après l’application de Cryobeauty mains, il est fortement déconseillé d’exposer ses mains au soleil pendant au moins un mois. Si cela n’est pas possible, appliquer un soin solaire à indice élevé (SPF +50) afin de les protéger. Evitez aussi les frottements, les bains prolongés dans l’eau et tous les facteurs irritants.

Quelles contre-indications ? Cryobeauty mains est déconseillé aux peaux très claires (phototypes 0, I) et brunes à foncées (phototypes V, VI) ; aux personnes diabétiques, atteintes de problèmes circulatoires, allergiques au froid ou présentant un syndrome de Raynaud ; en cas de cicatrice, de blessure, d’irritation, de trouble dermatologique, de tache de naissance, de grain de beauté ; en complément d’autres traitements contre les taches brunes (laser, peeling, crème dépigmentante, cryothérapie…). Les plus de 75 ans, les femmes enceintes ou allaitantes, ou en cas de doute sur la nature de la tache : consulter votre pharmacien, votre médecin ou un dermatologue.

Ça marche ? Quatre semaines après l’application, la réponse est oui ! Hormis quelques taches qui ont perdu en intensité mais qui n’ont pas tout à fait disparu, le résultat est franchement là ! A ma charge : j’ai testé Cryobeauty mains alors qu’il faisait beau et sans toujours bien protéger mes mains du soleil. Dans l’idéal, attendez l’hiver ou l’automne pour vous lancer ! Par ailleurs, il s’agit des taches les plus larges et j’aurais sans doute du insister davantage. Mon conseil : pour vous faire la main, commencez par les lentigos les plus petits. A noter que les études cliniques ont été menées dans un centre spécialisé dans les troubles pigmentaires sous la direction du Pr Philippe Humbert, une sommité en dermatologie. D’après le laboratoire, les taches brunes disparaissent de façon définitive.

Où et combien ? En pharmacies, aux environs de 49,90 €.

Anne Autret
Mes activités : fondatrice du site d’information BtoB L’Actu Spa & Bien-Etre, piges, conseil éditorial, conception-rédaction, communication. Mes domaines de prédilection : bien-être, beauté, tendances consommation. Mes pratiques de bien-être : spinal network analysis chez ma chiro préférée Sandrine Perrot, séances d'ostéo avec Magic Valentin Cohas, Pilates, running, badminton, massages bien-être, thalasso, balades au bord de la mer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *