Belle nature, Notre planète

La nature, une aide pour méditer

Posture naturelle   Vous êtes attiré par la nature et vous avez bien l’intention de vous mettre à la méditation ? En voilà une bonne idée ! Car la nature est un écrin parfait pour vous poser, méditer et respirer calmement. Tout d’abord, pour bien comprendre l’importance de la respiration consciente, on peut déjà se rendre compte que le premier élément naturel qui entre en jeu pendant la méditation, c’est l’air que nous respirons. C’est même l’objet de méditation principal !

Sentir, ressentir   Le premier pas vers cette respiration consiste à la trouver en la ressentant physiquement. Comme l’écrit le moine bouddhiste Henepola Gunaratana dans son best-seller traduit dans vingt langues « Méditer au quotidien » (Marabout) : « c’est un phénomène très vivant, un aspect de la vie en changement constant. Elle se déroule selon des cycles : inspiration, expiration, entrée, sortie de l’air. C’est aussi un modèle miniature de la vie elle-même ». Une fois le souffle trouvé, il s’agit de se concentrer sur le va et vient de ce rythme vital, ce qui permet de dompter peu à peu l’esprit et le flot de pensées incessantes, voire perturbées ou illusoires.

Environnement chargé d’énergie   Dans son livre, Philippe Roch (ex-directeur de WWF Suisse et méditant depuis plus de 20 ans), aborde les différents éléments de la nature qui répondent toujours présents pour nous inspirer et nous calmer : en compagnie des arbres, les végétaux les plus imposants – symboles du lien entre la terre et le ciel -, celui qui médite doit déjà trouver sa place près de cet axe vertical qui est entouré d’un écosystème fait de terre et d’herbes. Tout un enseignement ! Pour Philippe Roch, c’est aussi prendre conscience de cinq dimensions : l’arbre est économique, écologique, émotionnel, philosophique et spirituel.

Près de l’eau   Autre élément chargé d’énergie : l’eau, sous la forme d’un lac, d’un ruisseau, d’un étang, d’une rivière ou d’un océan. Porteurs de vie, ces lieux régénèrent les organismes. Enfin, les montagnes, témoins immuables de l’évolution de la planète, invitent à éprouver la lenteur du temps et l’humilité humaine face à la grandeur de la nature, qui, toujours, reprend ses droits. Quel environnement choisir ? Philippe Roch répond que c’est une question de sensibilité personnelle et d’opportunité. A chacun de faire de son choix.

A lire : Méditer dans la nature, Philippe Roch, édition Jouvence.

 

©pixabay

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *