Bien-être, Nos experts

L’aromachologie ou le pouvoir des odeurs


Psychopraticienne et aromachologue, Cécile Laleuf nous raconte sa passion pour le pouvoir des odeurs :
« Ressource fantastique mais peu exploitée, le sens olfactif élargit nos émotions, nos souvenirs, notre sensibilité et notre perception au monde, explique-t-elle. Passionnée depuis toujours par les odeurs, j’ai souhaité me former dans ce domaine pour devenir aromachologue. Cette pratique est complémentaire de mon métier de psychopraticienne, et les deux thérapies combinées répondent parfaitement aux demandes des personnes qui sont en recherche d’une thérapie personnelle. En tant que psychopraticienne, le travail thérapeutique permet au patient d’identifier ses ressources pour trouver un nouvel équilibre, suivre son propre chemin, libérer ses blocages et ses souffrances, croître, se développer, se réaliser ! »

L’aromachologie ? C’est « une aide pour embarquer dans un voyage au cœur du monde fascinant des odeurs et parfums, fleurs, plantes, fruits, arbres ou épices. C’est aussi un formidable outil thérapeutique qui vise le plaisir et le bien-être psycho-émotionnel ».

Pendant les séances
Ma démarche est notamment d’aider les personnes à trouver les huiles essentielles et les odeurs qui participent à leur mieux-être. Ensuite, je prépare une synergie olfactive personnalisée – selon leurs besoins et leurs objectifs. Nous pouvons travailler le lâcher prise, le centrage, le besoin de calme et de relaxation, l’encodage de la mémoire et la concentration, le courage et l’affirmation de soi, l’optimisme, la gestion des peurs et des angoisses, l’énergie, l’élan vital…

Pourquoi l’odorat est-il si important ?
Le sens olfactif est directement lié au cerveau, via l’amygdale, dans le système limbique, c’est-à-dire la partie du cerveau dédiée aux émotions et à la mémoire. Ainsi, très rapidement, par une simple odeur, un souvenir lointain peut resurgir en une fraction de seconde.

L’ODEUR DE NOEL : A SAVOURER EN CONSCIENCE

Ce mois de décembre est l’occasion de se plonger dans un contexte olfactif particulier, pour sentir et habiter au mieux cette période charnière qui clôture l’année. Voici quelques pistes pour prendre conscience de toutes ces senteurs : autant de moments précieux à vivre, pour en profiter pleinement.

Noël approche, ses repas de fête, sa décoration, son ambiance… mais aussi ses odeurs.  Quel que soit notre âge, les odeurs de Noël nous transportent vers le passé et le souvenir de repas festifs avec des plats que l’on ne remangera pas forcément… avant l’année suivante. Le défilé olfactif peut commencer. En route pour le voyage !

-Se souvenir du pain d’épices ou des biscuits maison, une odeur sucrée, gourmande et réconfortante.

-La belle couleur des oranges, mandarines ou clémentines, fruits d’hiver par excellence, aux senteurs douces et zestées.

-Le vin chaud, spécialité hivernale, qui nous permet de nous réchauffer et de nous faire croire – un instant – que nous sommes transportés dans les pays du Nord, dans un chalet en bois, autour d’effluves enveloppantes de badiane, cannelle, clous de girofle et muscade.    

-Qui dit Noël dit aussi sapin, de préférence naturel pour son odeur unique, résineuse agréable, fraiche et oxygénante ! C’est aussi à son pied que l’on déposera les cadeaux dans leur emballage festif, autour de jolies guirlandes colorées.

-Le feu de cheminée, sa douce chaleur et son odeur si particulière, reconnaissable en toutes. C’est le symbole du confort, enveloppé dans un bon plaid devant le bois qui crépite et les flammes qui s’agitent.

-Le chocolat chaud et son arôme généreux de cacao est là pour nous consoler après une longue marche, un effort sur les pistes, ou pour nous réchauffer les mains dans nos moufles mouillées.

-A la montagne, la neige, immaculée et magnifique, crisse sous nos pas. Son odeur froide et rafraichissante nous saisit, mais nous donne toujours envie de respirer l’air vivifiant de l’hiver.

>Cécile LALEUF – Psychopraticienne & Aromachologue à Clamart (92). cecilelaleuf-therapeute.fr

©Pixabay, ©Cécile Laleuf.

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

4 Commentaires

  1. Magnifique article qui fait prendre conscience de toute la puissance et les bienfaits des odeurs pour parfaitement s’associer avec nos 5 sens justement.
    Retrouvons à l’image des parfums nos souvenirs et émotions au travers de l’infection.
    Un article vraiment touchant et profond,qui donne envie de repartir vers le nez!

    1. Bonjour
      Petite correction indispensable, nous pouvons retrouver nous émotions au travers de l’olfaction et non pas au travers de l’infection bien que l’accès à l’information de ce côté soit indispensable pour nos défenses immunitaires et accelerer la guérison d’ou le lapsus révélateur. Merci.

      1. Bonjour Jean-Marc,
        Oui j’avais bien vu votre « lapsus »… En effet, certaines infections peuvent être révélatrices pour surveiller la baisse du système immunitaire 🙂 Bonne journée,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *