Bien-être, Forme & wellness

Partants pour un bain d’oxygène pur à Paris ?

L’info – C’est désormais possible grâce à l’inauguration du premier centre 0² Relax. Ce centre d’oxygénation hyperbare (OHB) dédié au bien-être a ouvert ses portes début avril boulevard Saint-Michel, à côté du jardin du Luxembourg. Une première en France (mais pas à l’étranger) : jusqu’ici, l’utilisation de l’OHB était en effet réservée au milieu hospitalier pour traiter certaines pathologies lourdes – intoxication au monoxyde de carbone, accident de décompression, mauvaises cicatrisations, écrasement de membres…

Quoi de neuf, alors… ? Aujourd’hui, la technologie est accessible à tous (ou presque), grâce à la mise au point d’un caisson hyperbare (de 1,3 ATA) où l’on vient inhaler de l’oxygène pur à 97 % (soit quatre fois plus qu’en temps normal) : de l’air ambiant, en fait, filtré et purifié par un concentrateur d’oxygène. Etant donné ses caractéristiques techniques, ce caisson est destiné à un usage « bien-être » seulement, dans un objectif d’équilibre et de prévention : « pour un usage médical, il s’agit d’oxygène pur à 100% et la pression oscille entre 1,5 et 3 bars », explique Stéphane Bochart, le directeur du centre.

Comment ça marche ? Le premier rôle de l’oxygène est d’apporter de l’énergie à l’organisme. Une fois que l’air est inhalé par les voies respiratoires, l’O² est capté par l’hémoglobine, puis il irrigue l’ensemble de nos cellules via le système sanguin. Lorsque la pression est supérieure à la pression atmosphérique, ce qui est le cas dans un caisson hyperbare, l’oxygène se diffuse aussi dans tous nos liquides corporels (plasma, lymphe, liquide céphalorachidien…) et booste les échanges cellulaires. Un vrai shot d’énergie pour stimuler et régénérer notre organisme, sans effet toxique.

Comment ça se passe ? Après avoir rempli un questionnaire de santé, je quitte mes chaussures et je me glisse dans mon caisson, sorte de cocon gonflable qui m’attend dans une cabine. La séance se déroule habillé, une charlotte sur la tête et des canules (jetables) dans le nez : assis ou allongé, vous avez le choix.

Une fois le caisson refermé, Stéphane lance le compresseur et c’est parti pour 60 minutes ! Au départ, j’avoue, je me sens un peu à l’étroit et pas franchement à l’aise. Il y a de l’espace pourtant : juste une petite tendance à manquer d’air, parfois, dans les lieux confinés. Toutes les 5 mn, mon « coach » jette un coup d’œil à travers le hublot pour s’assurer que tout va bien et me rassurer. Je sais aussi qu’on peut interrompre la séance à tout moment… Je sélectionne donc ma musique sur une tablette, je ferme les yeux et je finis par lâcher prise. 60 mn (plus 10 mn pour la montée en pression), cela peut paraître long si l’on ne s’endort pas. Pensez donc à apporter votre bouquin, votre casque audio ou votre ordi pour travailler : les appareils équipés de batterie en lithium sont en effet autorisés dans le caisson.

Les bienfaits de l’OHB – C’est une alliée pour préparer ou récupérer d’un effort physique (idéal pour les sportifs), stimuler les fonctions cérébrales (concentration intellectuelle, mémoire), lutter contre le stress, la fatigue, le jetlag… Elle est également recommandée pour son action anti-âge (sur le collagène) et aux personnes souffrant de migraine. Parfois, une séance de 40 mn peut suffire à calmer les maux de tête, assure Stéphane.

Les contre-indications : si vous souffrez d’asthme-emphysème, de douleurs aux oreilles, de maladies respiratoires, d’infections des voies respiratoires supérieures, de sinusite, d’épilepsie, de maladies virales transmissibles par voies aériennes, l’OHB n’est pas pour vous. Idem pour les femmes enceintes et les personnes claustrophobes. En cas de traitement médical lourd, demandez conseil à votre médecin. Il n’y a pas de limite d’âge, mais les moins de 12 ans doivent être accompagnés d’un adulte.

Combien ? De 49 € à 79 € la séance de 45 mn à 90 mn, selon les prestations (avec ou sans luminothérapie, etc.) et les différents forfaits proposés. Le nombre de séances varie en fonction de l’objectif poursuivi, de l’âge, du style de vie… Mais en général, il est conseillé de démarrer par une « cure » de 5 séances, à raison d’une séance par jour (jamais plus !) ou tous les deux jours, puis de faire des piqûres de rappel. Pour la réservation et le paiement, tout se fait sur le site web du centre (www.o2relax.fr). Ouverture 7 jours sur 7.

Bon à savoir – Le premier centre O²Relax a ouvert au 72 bd Saint-Michel, à Paris, dans une ambiance et un design un brin spartiate… D’autres pourraient voir le jour dans la Capitale cette année. A noter que le caisson Kino.B s’installe aussi facilement chez soi.

Crédit photos : ©Pixabay ; ©Kino.B

Anne Autret
Mes activités : fondatrice du site d’information BtoB L’Actu Spa & Bien-Etre, piges, conseil éditorial, conception-rédaction, communication. Mes domaines de prédilection : bien-être, beauté, tendances consommation. Mes pratiques de bien-être : spinal network analysis chez ma chiro préférée Sandrine Perrot, séances d'ostéo avec Magic Valentin Cohas, Pilates, running, badminton, massages bien-être, thalasso, balades au bord de la mer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *