Notre planète, Santé environnementale

Pollution : des médicaments en milieux aquatiques !

Le problème est si important, que la première conférence internationale sur le thème des résidus de médicaments dans l’environnement a eu lieu en septembre 2016 à Paris, à l’initiative de l’Académie nationale de Pharmacie. Car il est désormais commun de trouver ces résidus dans les milieux aquatiques, jusque dans l’eau potable du robinet !

Médicaments, polluants émergents. Ils rivalisent avec les pesticides, les désinfectants, les phtalates et autres réjouissances industrielles ! Et ce joyeux cocktail forme un défi très préoccupant : l’augmentation des perturbations endocriniennes et l’antibiorésistance par exemple. Mais cela ne date pas d’aujourd’hui. Déjà en 2011, une étude de l’agence nationale de sécurité sanitaire avait observé qu’un quart des échantillons d’eau testés contenait des traces d’anxiolytiques et d’antiépileptiques notamment. Et ces traces proviennent des réseaux d’eaux usées. Autre source de pollution : plusieurs tonnes de médicaments non utilisés jetés négligemment dans la poubelle.

Récupération en pharmacie : penser à ramener systématiquement vos médicaments périmés ou non utilisés (dans leur emballage) chez le pharmacien, qui est dans l’obligation de les récupérer. Ils suivront un circuit particulier réservé aux produits toxiques, et seront éliminés dans le respect des règles environnementales. L’énergie produite peut même être recyclée pour chauffer et éclairer des logements. Un cercle vertueux de plus !

 

©pixabay

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *