Bien-être, Forme & wellness

Réussir sa rentrée : les 10 conseils d’une pro

Au placard, sandales, maillots et paréo ! Voici septembre et c’est déjà la rentrée. Nous l’avons tous vécu (et l’expérimentons chaque année), le retour de vacances signe immanquablement un changement de rythme mental et physiologique. De quoi faire voler en éclat le « bénéfice » de notre détente estivale ! Tous les ans, c’est le même scénario : on se promet de « reprendre » calmement, progressivement…, et pourtant ? Pour garder notre sacro-sainte zénitude, et ne pas faire les mêmes erreurs à chaque rentrée, on a donc demandé  à une experte de nous livrer ses conseils avisés.

Sarah Alimondo est la Présidente du Syndicat National des Kinésiologues, et pour elle, pas de secret : « En vacances, le corps et l’esprit au repos se sont relâchés, cassant la routine, pour mieux se ressourcer. Pour assurer une transition non violente pour l’organisme, et réussir sa rentrée, il convient de se préparer en douceur et de s’organiser avec ses 10 conseils ».

1. Priorité au sommeil
Les longues siestes à l’ombre dans le jardin et les veillées tardives doivent céder le pas à une reprise régulière du sommeil avec des horaires fixes quelques jours avant de retourner à une pleine activité. Le sommeil assure une bonne synthétisation de nos hormones, essentielles pour être en pleine forme le jour J. La qualité de sommeil nous garantit de rester serein devant les journées qui nous attendent.

2. J’anticipe
Au retour, il y a toutes les tâches domestiques et la rentrée des enfants. Mieux vaut s’armer d’une “to-do” liste plutôt que de s’énerver un dimanche soir, veille de reprise sur les urgences du moment ou celles à venir. Il en va de même pour le travail, ce qui permettra de hiérarchiser les dossiers et missions à traiter plutôt que de se retrouver submergé et donc découragé.

3. Je gère le rythme
Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Il faut gérer son rythme de travail et opter pour une reprise progressive, afin d’être certain de pouvoir tenir jusqu’aux prochains congés. Ceci vient donc exclure de quitter tard le travail dès les premiers jours. Rentrer tôt permet encore de profiter des beaux jours, de sa famille, de pratiquer une activité sportive ou de détente.

4. Le casse-tête de la boîte mails ?
Un nombre faramineux de courriels s’est entassé durant la pause estivale. La première chose à faire est d’abord de faire un tri drastique parmi les offres publicitaires et les invitations qui ne sont plus valables. Ensuite, classer ceux qui restent en leur attribuant des catégories : “à lire rapidement”, “plus tard”, “à répondre”, “à archiver”. Cette vue globale fera gagner temps et efficacité.

5. Je reprends une activité sportive
Le sport doit apporter bien-être et santé et ne pas être une contrainte. Il faut donc identifier ses motivations : se déstresser après le travail, perdre du poids, partager ce moment avec des amis…Ainsi, le temps qui va être consacré au sport sera appréciable et perçu comme un retour à soi.

6. Je mange équilibré
La rentrée est trépidante mais ce n’est une raison pour déséquilibrer la première source d’énergie : l’alimentation. Fruits et légumes, viandes et poissons, féculents sont à privilégier aux fast-food et sandwichs trop riches en sucres cachés. C’est aussi une clé pour rester en forme.

7. J’ose m’octroyer du temps pour moi
Pour être à l ‘aise dans les relations avec les autres, un retour régulier en nous-mêmes est nécessaire. Il faut donc garder du temps pour soi, pour préserver sa vitalité, se ré-oxygéner. Ce peut être des choses simples : se balader, (re)partir en week-end, (re)faire une grasse matinée, prendre le temps de vivre, se faire faire un massage bien être, du yoga, de la relaxation…Bref, même en temps de rentrée, se déconnecter et savoir se poser !

8. Je rends mon quotidien plus agréable
Notre intérieur (soi, habitat, voiture…) reflète notre organisation mentale. Avant le rush, une remise en ordre de la maison permettra de mieux organiser le quotidien et de s’y retrouver plus facilement : trier, jeter, faire du vide… Rien de tel pour évoluer dans un habitat respirable, clair, ordonné. Faire participer les enfants pour qu’ils vous imitent et apprennent à se séparer en faisant des choix parmi  leurs jouets, vêtements, etc.

9. J’implique toute la famille
Pour que la reprise soit vivable pour toute la famille, chacun a sa part à remplir. Les parents ne sont pas des êtres inépuisables. Quand les enfants sont en âge d’accomplir certaines tâches, les responsabiliser en leur apprenant à mettre la table, à ranger leur chambre, faire leur lit. Cela renforce leur sentiment d’être utiles, de contribuer à la vie collective, d’avoir une place et d’appartenir à leur famille même si sur le moment, ils rechignent un peu.

10. Je maintiens mon équilibre par la kinésiologie
Cette clé est en lien avec les 9 autres. S’organiser, anticiper, prendre de la distance, savoir recevoir, prendre le temps de (re)découvrir ses besoins, gérer les limites… La kinésiologie est toute indiquée comme outil de travail sur soi pour continuer à s’adapter à la réalité qui nous entoure en identifiant les causes de conflits et de mal-être intérieur, source de tensions physiques et/ou psychiques et de comportements inadaptés. Et ce, quelque soit le domaine de votre vie où cela s’exprime : familial, professionnel, parents-enfants, scolaire. Cette technique agit sur différents plans : mental, émotionnel, physique et énergétique en libérant les charges émotionnelles associées et stockées par des équilibrations ajustées au besoin de la personne qui consulte. 

Focus sur…

La kinésiologie ?
C’est une approche humaine globale, fruit de la convergence entre la physiologie occidentale, l’énergétique traditionnelle chinoise et les récentes découvertes des neurosciences. Elle vise à accompagner toute personne vers un meilleur équilibre sur les plans mental, émotionnel, physique et énergétique. L’objectif d’une séance de kinésiologie est d’aider le ou la consultant(e) à mieux s’adapter à la réalité qui l’entoure. La kinésiologie pourrait se résumer à un accompagnement de l’individu qui le souhaite vers le plaisir que procure le sentiment de diriger sa vie de manière consciente, responsable, pour lui-même et son environnement.

Comment ? En aidant la personne à identifier les causes de conflits et de mal être intérieur, source de tensions physiques et/ou psychiques et de comportements inadaptés, puis en libérant le poids des charges émotionnelles associées par des équilibrations appropriées.

Cette approche qui utilise un test musculaire permet de faire pleinement participer la personne par une auto-observation consciente de ce qui se passe en elle, l’amenant ainsi à devenir actrice de son propre changement. C’est de ce fait une méthode pédagogique et éducative centrée sur l’individu en tant que sujet pris dans sa globalité. Elle peut s’envisager de manière complémentaire à une approche médicale à laquelle elle ne se substitue pas. La relation qui s’établit entre le praticien et la personne engage le savoir-faire et le savoir-être du kinésiologue, ainsi que la participation volontaire et active de la personne pour développer son aptitude à se prendre en charge.

> Plus de renseignements sur le site du Syndicat national des Kinésiologues (snkinesio.fr)

©Pixabay; ©DR

Carine Bruet
Journaliste de presse grand public, rédactrice en chef du Guide de la Thalasso. Je suis une "épicurieuse", en quête de bons plans et d'infos positives pour me (vous) faciliter la vie ! Toujours à l'affût, un vrai radar ! Ah oui et puis... "Je crois en la couleur rose. Je crois que rire est la meilleure façon de brûler des calories. Je crois qu'il faut être forte quand tout semble aller mal. Je crois que les filles joyeuses sont les plus jolies. Je crois que demain est un autre jour, et je crois aux miracles". Merci à la belle Audrey Hepburn pour ces mots, ils sont devenus ma philosophie ! Et ça, c'est BienFaits pour moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *