Bien-être, Ma santé

Running sous la pluie ? Conseils d’un expert…

Nous sommes près de 13,5 millions à nous adonner au running : parmi nous, 5 millions vont courir au moins une fois par semaine et 4,6 millions font ainsi de la course à pied en complément d’un autre sport. Pourtant, si la pratique d’une activité sportive régulière est recommandée pour être en forme (physiquement et mentalement), elle n’est pas sans risque !
Quentin Brochard, podologue du sport, le constate au quotidien dans son cabinet : le nombre de pathologies liées à une mauvaise pratique sportive est en constante augmentation ! Mais en ayant les bons réflexes, il est possible d’éviter de se faire mal et de continuer une pratique sportive qui allie plaisir, performances et bien-être. Allez, cet expert nous livre ses conseils (avisés) :

Pratiquer le sport dans de mauvaises conditions ? Gare aux tendinopathies !

On l’appelle souvent « tendinite » mais ce mot est trompeur : les tendinopathies recouvrent une large palette d’affections tendineuses. Certaines ont un caractère inflammatoire, d’autres non. Mais toutes ont un point commun : elles concernent le tendon, ce précieux « câble de transmission » qui relie l’os et le muscle. Or la tendinopathie n’est pas à prendre à la légère : elle commence par une douleur après l’effort, qui va ensuite progressivement devenir constante (tout au long de l’effort), jusqu’à en être invalidante. Autant dire qu’il est préférable de l’éviter ! Pourtant, faute d’être suffisamment informés, les sportifs amateurs et même expérimentés sont de plus en plus nombreux à développer ce type de pathologie.

Quelles sont les causes des blessures ?

Il y a principalement 3 facteurs de risque majeurs :
—Les Troubles statiques et dynamiques du membre inférieur
Les troubles de la marche et de l’équilibre peuvent avoir des origines diverses. Ils peuvent être dus par exemple à une scoliose, à une différence de longueur (même infime) des membres inférieurs, à une mauvaise position des pieds, à des jambes arquées…
—La mauvaise préparation et/ou le sur-entraînement
Quand vous pratiquez un sport, votre squelette et vos muscles sont sollicités de façon intensive. Les douleurs et les blessures sont souvent la conséquence :
– de l‘absence d’échauffement ou d’un échauffement trop court : il est important de « chauffer » les muscles pour qu’ils se dérouillent en douceur et soient préparés à l’effort. L’échauffement n’est jamais du temps perdu ! Il diminue considérablement le risque de se faire mal et augmente en prime vos performances.
– d’un sur-entraînement : à vouloir adopter une pratique trop radicale, vous mettez votre santé en danger. La charge d’entraînement (en volume et en intensité) doit être adaptée à votre niveau de forme actuel et à vos capacités physiques.
—Un équipement non adapté
En running, les chaussures sont d’une grande importance pour assurer un bon amorti et une bonne stabilité. Il faut donc prendre en compte la fréquence d’entraînement, la morphologie du pied, le type de foulée… En cardio, les chaussures devront permettre une flexibilité multidirectionnelle et faciliter le maintien du pied afin d’assurer un bon équilibre. Si vous choisissez vos chaussures uniquement en fonction de l’esthétique ou du prix, vous risquez donc d’avoir rapidement des douleurs très invalidantes.

Comment soulager ces pathologies du sport ?

En cas de douleur, il ne faut pas hésiter à prendre rendez-vous avec un podologue du sport. Il pourra en effet établir un diagnostic et mettre en place le traitement le plus adapté en fonction de la pathologie dont vous souffrez. Il existe en effet plusieurs outils qui vont produire de très bons résultats :
—les semelles orthopédiques qui vont rééquilibrer la posture et soulager les pathologies musculo-tendineuses ;
un travail pluridisciplinaire avec un kinésithérapeute et/ou un ostéopathe qui produit une synergie toujours bénéfique pour le patient,
le K-Taping / Strapping : il s’agit de bandes appliquées sur le pied et le membre inférieur. Le K-Taping par exemple est adapté pour tous les problèmes circulatoires, musculaires, ligamentaires et tendineux.

Mon conseil bonus ? Si vous envisagez de vous mettre à la course à pied, il peut être judicieux de consulter un podologue avant de vous lancer. Il pourra notamment vous préciser quelle est la forme de votre pied, afin que vous achetiez ensuite des chaussures adaptées !

Quentin Brochard est Pédicure, Podologue et Podologue du Sport à Aix-en-Provence

©Pixabay

Je lis aussi :
Bobos dus au running ? Pensiez à l’étiopathie !

Carine Bruet
Journaliste de presse grand public, rédactrice en chef du Guide de la Thalasso. Je suis une "épicurieuse", en quête de bons plans et d'infos positives pour me (vous) faciliter la vie ! Toujours à l'affût, un vrai radar ! Ah oui et puis... "Je crois en la couleur rose. Je crois que rire est la meilleure façon de brûler des calories. Je crois qu'il faut être forte quand tout semble aller mal. Je crois que les filles joyeuses sont les plus jolies. Je crois que demain est un autre jour, et je crois aux miracles". Merci à la belle Audrey Hepburn pour ces mots, ils sont devenus ma philosophie ! Et ça, c'est BienFaits pour moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *