Bien-être

Soyons zen avec la cérémonie du thé !

Place à un vrai voyage dans le Japon ancestral ! C’est la façon la plus raffinée de prendre le thé : au cours d’un rituel où tout n’est que beauté, harmonie et silence. Chaque participant déguste cette boisson sacrée en pleine conscience, pour la grâce simple du geste et de l’instant présent. Cette manifestation de la culture zen suit quatre grands principes : instaurer la paix entre les invités, respecter non seulement les personnes présentes mais aussi les objets (en soignant le nettoyage notamment). La pureté doit aussi se manifester autant à l’extérieur qu’à l’intérieur, en se lavant les mains et en prenant soin de tout et de tous. Enfin, le souci d’offrir aux invités un moment de sérénité est l’objectif ultime.

Comment ça se passe ?
Tout le monde est réuni dans un petit salon de thé, assis à genoux en face de l’enseignante en kimono. Au Japon, cela peut durer quatre heures mais en France, les séances sont plus courtes… Akemi Takamatsu propose des cérémonies d’initiation de trente minutes chaque semaine, à l’espace culturel franco-japonais de Tenri à Paris. Elle nous raconte sa préparation :  » Je fais toujours une petite méditation zazen avant pour m’apaiser. Je débute en positionnant tous les objets à leur place afin de les purifier : les bols avec de l’eau chaude, la boîte à thé et les cuillères à l’aide d’un carré de soie. Puis c’est la préparation du thé vert matcha en poudre : dans un bol, je dépose une cuillerée et demi de matcha et je verse de l’eau chaude, puis je mélange avec le fouet pour que ça mousse. Les invités – concentrés et attentifs au moindre geste – reçoivent le bol et boivent le thé. Ensuite, c’est le moment du nettoyage des objets avec de l’eau chaude et de l’eau froide ; les cuillères à thé avec le carré de soie. Je peux aussi montrer à ceux  qui le souhaitent chaque objet, puis je les range”.

Que du bonheur !
Cette cérémonie ressemble à une séance de méditation car la lenteur est célébrée pour faire mieux apprécier chaque moment de la vie. En participant activement par une présence attentive, en suivant le rythme lent de la cérémonie et bien sûr, en dégustant le thé, on apprend aussi la maitrise de soi et en même temps, la détente. Un conseil : tenir son dos droit aide à limiter le vagabondage des pensées. On conseille une cérémonie à chaque changement de saison pour se recentrer et accueillir une nouvelle énergie, mais on peut bien sûr pratiquer plus régulièrement, pour démarrer le week-end ou clôturer une grande période de travail.

A lire : Kakuzô, le livre du thé, de Okakura, Picquier poche.

A faire : La cérémonie du thé, à la Maison de la Culture du Japon à Paris
Les 13, 20 et 27 mars 2019. Cours Shanoyu – Tradition du thé par l’Ecole Urasenze. Tous les mercredis jusqu’au 27 mars : Démonstrations animées. 101 bis Quai Branly, 75015 Paris, www.mcjp.fr

Et aussi : à l’Association culturelle franco-japonaise Tenri à Paris 1er. Site : www.tenri-paris.com

Photo Pixabay

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *