Bien-être, Ma santé

Star anti-fatigue, l’huile essentielle de Géranium

Cette fleur si connue rassemble plus de 200 variétés du genre Pelargonium. En revanche, en version huile essentielle (Pelargonium asperum, ou bourbon), on en connaît sept, avec des vertus plus ou moins proches. Une petite merveille au parfum délicieux à adopter sans tarder :

huile-essentielle-geranium-grand-cru1.Elle équilibre le système nerveux : les spécialistes la considèrent comme anxiolytique, relaxante, anti-stress et pouvant lutter contre l’agitation.
– En voie interne (après avoir fait un test cutané sur le bras pendant 24 heures, surtout en cas de terrain allergique) : 2 gouttes d’huile essentielle bio dans une cuillerée de miel ou d’huile d’olive, à garder en bouche quelques instants avant d’avaler.
– En diffusion atmosphérique : 10 minutes matin et soir dans un diffuseur d’huile essentielle qui ne chauffe pas les essences.

2.Elle soulage la fatigue : pour éviter le surmenage, pour aider la concentration quand les signes de fatigue se font sentir, pour stimuler le psychisme…
– En voie interne : 2 gouttes d’huile essentielle bio dans une cuillerée de miel ou d’huile d’olive, à garder en bouche quelques instants avant d’avaler
– En diffusion atmosphérique : le matin, 10 minutes dans un diffuseur d’huile essentielle qui ne chauffe pas les essences.

h-e-geranium3. Elle soigne la peau : anti-rides, anti-acné, tonique cutané, régénérante, désinfectante, astringente contre la peau grasse… cette huile essentielle au parfum fort mais fleuri se mélange avec délice dans une huile végétale bio.
– Une ou 2 gouttes dans une petite quantité d’huile végétale d’amande douce ou de coco bio, chaque soir comme crème de nuit (visage, cou, décolleté) en évitant absolument le contour des yeux.

4. C’est une arme contre les insectes : vous n’êtes pas fan du parfum à la citronnelle pour faire fuir les moustiques, vous pouvez adopter l’huile essentielle de géranium ! Non seulement elle les fait fuir mais elle soigne les piqûres d’insectes.

Précautions d’emploi :
– A partir de 12 ans, ne pas utiliser chez la femme enceinte et allaitante.
– Pour les applications cutanées, faites un test sur le bras pendant 24 heures. Et toujours la diluer dans de l’huile végétale bio.
– Choisissez-la toujours de qualité biologique ou estampillée « chémotypée » (H.E.C.T).
– En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien, votre médecin ou votre phytothérapeute.

© pixabay, Phytosun arôms

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *