Bien-être, Ma santé

Malade ? Etat grippal ou grippe saisonnière ?

Ça y est, vous avez mal à la tête, le nez qui coule et soudain, ô combien il fait chaud ! Sans compter cette fatigue qui vous submerge. Vite, au lit… Malaaaaade, je suis complètement malaaaade ! Mais est-ce cette bonne vieille grippe qui, chaque année, fait parler d’elle ? Allez, piqûre de rappel, on vous donne quelques pistes pour faire la différence entre un état grippal et la grippe. Attention, quel que soit votre cas, si les symptômes persistent, il faut consulter un professionnel de santé (votre médecin, pharmacien ou pédiatre pour vos enfants…).

État grippal ou grippe ?
Ce sont deux pathologies différentes. Elles n’ont ni les mêmes responsables, ni tout à fait la même durée. Les symptômes sont certes similaires, mais d’intensité différente…!

L’état grippal

Quels sont les responsables ? Différents virus : virus parainfluenza, VRS (virus respiratoire syncytial), adénovirus, rhinovirus, coronavirus.
Quels sont les symptômes ? Ce sont des symptômes qui s’installent progressivement :
Fièvre modérée : autour de 38°
Frissons
Courbatures et douleurs musculaires
Maux de tête plus ou moins forts et durables
Nez qui coule
Fatigue anormale
Quand sévissent-ils ?
Toute l’année avec un pic en automne-hiver
Quel temps de guérison ? 4 à 7 jours en moyenne

La grippe saisonnière

D’origine virale, la grippe saisonnière est une infection respiratoire aiguë très contagieuse (*). Elle revient chaque automne et dure jusqu’au printemps. Le virus de la grippe appartient à la famille des virus influenzae. Il en existe trois types, comprenant chacun plusieurs souches. Le type A est le plus dangereux car il peut se modifier de façon importante et radicale. Il engendre, trois ou quatre fois par siècle, une épidémie mondiale ou pandémie ; le type B est le plus fréquent. Il est responsable d’épidémies ; le type C provoque des symptômes proches du rhume. Il n’est pas source d’épidémie.

Quels sont les responsables ? Différents virus : Virus Influenza A (responsable des pandémies), B (responsable des épidémies) et C (responsable des cas sporadiques)
Quels sont les symptômes ? Ils surviennent brutalement :
Forte fièvre : autour de 39°
Frissons
Importantes courbatures et douleurs musculaires
Maux de tête intenses
Parfois, une toux sèche ou une congestion nasale
Fatigue intense
Quand sévissent-ils ?
Traditionnellement, entre novembre et avril, avec un pic qui varie d’une année à l’autre.
Quel temps de guérison ? Environ une semaine. Mais la toux et la fatigue peuvent persister pendant une quinzaine de jours.

Comment je l’attrape et comment je la transmets ?
Quelle que soit la souche du virus de la grippe en circulation, c’est toujours le même processus : une personne contaminée projette des gouttelettes de salive dans l’air en parlant, en toussant ou en éternuant – d’où l’intérêt des « gestes barrière ». Des millions de virus se retrouvent alors dans l’air, avant d’être inhalés par d’autres personnes qui seront contaminées à leur tour et ainsi de suite. La contamination peut également se faire par le biais des mains et d’objets souillés par des gouttelettes de salive. À savoir : chez les personnes fragiles, les nourrissons de moins de six mois et les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques, la grippe peut se compliquer de troubles respiratoires, soit parce que le malade avait déjà une fonction respiratoire déficiente, soit parce qu’une infection bactérienne est venue compliquer cette grippe. Restez donc vigilant !

Quels gestes contre la grippe ?
Certaines mesures d’hygiène peuvent limiter les risques de contagion, surtout en période d’épidémie :
Lavez-vous les mains, si possible avec du savon liquide, en les frottant pendant 30 secondes. Rincez-les ensuite sous l’eau courante et séchez-les avec une serviette propre ou à l’air libre. Le lavage des mains doit devenir un réflexe. Au minimum : avant de préparer le repas ou de manger, après s’être mouché, après avoir éternué ou toussé en mettant sa main devant la bouche (ou en éternuant dans le creux de son bras), après être passé aux toilettes, après s’être occupé d’un animal et dès qu’on rentre chez soi.
— Servez-vous d’un mouchoir jetable pour vous moucher, tousser, éternuer ou cracher, et jetez-le aussitôt.
— Portez un masque si vous êtes grippé, surtout pour rendre visite à une personne fragile.
— Évitez d’emmener un nourrisson dans les lieux publics où il pourrait entrer en contact avec des personnes infectées (transports en commun, centres commerciaux, hôpitaux…) en période d’épidémie.
— Ouvrez les fenêtres régulièrement pour aérer et diminuer la concentration en microbes.
— Évitez de serrer les mains ou d’embrasser pour dire bonjour.
— Ne touchez pas directement vos yeux, votre bouche ou votre nez sans vous être lavé les mains au préalable.
— Changez de brosse à dents régulièrement :  vous pensez à juste titre que votre brosse à dents préserve votre hygiène dentaire. Mais elle risque aussi d’être un véritable incubateur de microbes. En général, les dentistes vous recommandent d’en changer tous les deux à trois mois. Faites-en autant après une grippe (voire un rhume) afin d’éviter une réinfection.

Ce qu’il faut savoir sur la composition du vaccin 2018-2019
La stratégie vaccinale vise à protéger les populations les plus exposées aux risques de complications graves en cas de grippe. Il s’agit essentiellement :
-des personnes âgées de 65 ans et plus, ou atteintes de certaines maladies chroniques ;
-des femmes enceintes ;
-des personnes obèses ;
-de l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave.

Conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, le vaccin grippal 2018 contient les virus suivants : un virus de type A/Michigan/45/2015 (H1N1) pdm09 ; un virus de type A/Singapore/INFIMH-16-0019/2016 (H3N2) ; un virus de type B/Colorado/06/2017 (lignée B/Victoria/2/87) ; un virus de type B/Phuket/3073/2013 (lignée B/Yamagata/16/88).

Les 3 premières souches sont des souches virales recommandées pour entrer dans la composition des vaccins trivalents contre la grippe, et la dernière est une souche virale supplémentaire recommandée pour les vaccins antigrippaux tétravalents.

Cette année, 4 vaccins grippaux sont disponibles pour la campagne de vaccination 2018-2019 et pris en charge dans le cadre de la campagne : InfluvacTetra, VaxigripTetra, FluarixTetra. S’y ajoute le vaccin trivalent Influvac, qui est disponible en quantité limitée.

A savoir : l’ANSM a publié en octobre 2018 des consignes d’utilisation des vaccins antigrippaux et rappelle que seuls les vaccins VaxigripTetra, Fluarix Tetra ou Influvac (trivalent) sont indiqués chez l’enfant entre 6 mois et 17 ans.

Besoin de plus d’infos ? Renseignez-vous auprès de votre Caisse d’Assurance Maladie (bon de prise en charge gratuite, etc)…

(*) ameli-sante
©Pixabay

Carine Bruet
Journaliste de presse grand public, rédactrice en chef du Guide de la Thalasso. Je suis une "épicurieuse", en quête de bons plans et d'infos positives pour me (vous) faciliter la vie ! Toujours à l'affût, un vrai radar ! Ah oui et puis... "Je crois en la couleur rose. Je crois que rire est la meilleure façon de brûler des calories. Je crois qu'il faut être forte quand tout semble aller mal. Je crois que les filles joyeuses sont les plus jolies. Je crois que demain est un autre jour, et je crois aux miracles". Merci à la belle Audrey Hepburn pour ces mots, ils sont devenus ma philosophie ! Et ça, c'est BienFaits pour moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *