Bien-être, Ma santé

Focus : huile essentielle de pamplemousse !

Qu’il soit rose ou jaune, le célèbre agrume cache des vertus insoupçonnées dans son zeste transformé après distillation. Une huile essentielle à adopter sans tarder ! En plus, son essence est irrésistible…

1. Elle lutte contre la cellulite
Détoxifiante, l’huile essentielle de Pamplemousse rose (Citrus Paradisii) se faufile sous l’épiderme pour chasser capitons et cellulite. De plus, elle lutte contre les congestions circulatoires et les varices, et fortifie les tissus conjonctifs. Egalement astringente, elle rééquilibre les peaux grasses (1 goutte à diluer dans de l’aloe vera pur, mais ne pas appliquer près des yeux).
Préparez votre huile de massage : tous les jours (en cure), mélangez dans le creux de la main de l’huile végétale bio de noisette avec 3 à 5 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse, et massez les zones à traiter (mais pas d’exposition au soleil ensuite)
.

2. Elle est antiseptique
C’est un désinfectant atmosphérique qui vous débarrasse d’éventuels virus et microbes.
– Matin et soir, pendant 30 minutes, utilisez un diffuseur d’huile essentielle qui ne chauffe pas le produit dans les pièces à assainir.
Fabriquez votre désodorisant maison : dans un vaporisateur, mélangez 50 ml de gin ou de vodka avec une cuillerée à café d’huile essentielle de pamplemousse. Laissez infuser pendant 48 heures et vaporisez après avoir fait le ménage.

pamplemousse-rose

3. Elle facilite la digestion Pour apaiser les lourdeurs digestives après les excès de table, ou pour lutter contre la boulimie.
– Mélangez 3 à 5 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse avec 5 gouttes d’huile végétale bio de noisette, et massez l’abdomen.
– En dessert ou au goûter : mixez un pamplemousse (ou de l’ananas) avec un peu de lait de riz (le moins calorique des laits végétaux), et ajoutez une goutte d’huile essentielle dans une demi-cuillerée à café de miel. Mélangez bien le tout et dégustez.

4. C’est bon pour le moral
Cette huile essentielle agit – comme beaucoup – sur la sphère émotionnelle et nerveuse : utile en cas de stress, d’angoisse, de fatigue nerveuse.
On peut appliquer 2 gouttes diluées dans quelques gouttes d’huile bio (noisette, sésame…), directement sur la nuque matin et soir.

grapefruitPrécautions d’emploi :
– A partir de 12 ans, ne pas utiliser chez la femme enceinte et allaitante.
Photosensibilisante, elle engendre des réactions et des taches si on s’expose au soleil après utilisation.
– Elle peut irriter les peaux très sensibles : faites un essai sur le bras (diluée dans un peu d’huile végétale bio) avant de l’appliquer sur le corps.
– Les huiles essentielles ne doivent jamais entrer en contact avec les muqueuses et les yeux, attention !
– Choisissez-la toujours de qualité biologique ou estampillée « chémotypée » (H.E.C.T).
– En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien, votre médecin, notre naturopathe ou votre phytothérapeute.
Utilisez-les toujours avec parcimonie, en très petite quantité : les huiles essentielles sont cinquante fois plus puissantes que les plantes utilisées en tisane par exemple. Et oui, l’aromathérapie est une médecine à part entière, donc munissez-vous d’un guide pratique pour connaître les bons usages. Toutes les propositions d’utilisation citées ci-dessus ne sont pas à faire en même temps dans une même journée…

© pixabay

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *