Bien-être, Ma Beauté

Trousse beauté : on fait le tri avec l’UFC-Que Choisir !

L’info – Sus aux perturbateurs endocriniens, substances toxiques et autres ingrédients irritants ou fortement allergisants ! C’est l’un des combats de l’UFC-Que Choisir, qui publie ce mois-ci un guide pratique spécial cosmétique sur le sujet. Ce numéro truffé d’informations et de conseils passe au crible 170 produits cosmétiques (conventionnels et bio) : soins du visage et du corps, dentifrices, shampooings, déodorants, gels intimes, produits bébé… Une référence pour les consommateurs qui souhaitent faire le tri dans leur salle de bain

Dans le détail… En introduction, un point relativement complet est réalisé sur les substances jugées préoccupantes pour notre santé, tableaux à l’appui. Sont exclus de la liste, les ingrédients indésirables pour l’environnement (mais pas pour notre organisme), à l’image des silicones ou des PEG. Les experts de l’UFC-Que Choisir ont également exclu les sels d’aluminium (présents dans les anti-transpirants), estimant que leur nocivité ne fait pas l’objet d’un consensus scientifique. Dans ce guide pratique, un focus est fait sur certaines tranches d’âge particulièrement fragilisées : bébés, adolescents, femmes enceintes. Une interview du neurobiologiste Olivier Kah, chercheur émérite au CNRS, rappelle notamment les risques encourus par une exposition aux perturbateurs endocriniens au début de la grossesse, même à une dose infime ! On peut y lire aussi que c’est l’effet cocktail et cumulatif des substances controversées, auxquelles nous sommes exposées quotidiennement (dans les cosmétiques, l’alimentation, les médicaments, l’air que nous respirons…) qui peut être problématique. Entre autres…

Bilan ? Malgré les alertes répétées (émanant d’une partie de la communauté scientifique, d’organismes tels que l’OMS et l’ANSES…), plus de 140 substances jugées préoccupantes restent autorisées dans les cosmétiques, du fait de la lenteur des procédures européennes et de la résistance de certains fabricants. Les arguments (non dénigrants) sont toujours les mêmes : quid de l’efficacité et de l’innocuité des ingrédients de remplacement ? Changer les formules (et derrière, les étiquettes, les packagings, etc…), d’accord : mais pas facile, et avec quel impact financier sur l’activité de l’entreprise ? Si de nombreuses marques continuent à en faire usage – dans le respect de la réglementation européenne, rappelons-le -, le mouvement est cependant en marche pour une cosmétique débarrassée de ces ingrédients traqués par un nombre croissant de consommateurs. Et notamment par les Millenials, les consommateurs d’aujourd’hui et de demain…

Satisfecit pour… Dans son numéro, l’UFC-Que Choisir délivre satisfecit et mises en garde dans la plupart des catégories de produits que nous utilisons tous les jours. Parmi ceux qui s’en sortent avec les honneurs (certains sont en photo) figurent la crème corps hydratante Hydra Aloe Vera de So’Bio Etic (un pionnier de la cosmétique bio et responsable), le déodorant Homme 48H magnésium Protect Narta ou encore le déo Sensitive Confort Mixa (pour les peaux sensibles à tendance atopique). On trouve aussi le shampooing extra doux amande 2 en 1 Manava (une marque propre de Leclerc), la crème visage Xémose d’Uriage, la crème hydratante anti-rides jour Diadermine, l’huile vergetures aux huiles de camelin et de carthame Klorane, l’huile micellaire démaquillante Pure Calmille et le masque nutri-réparateur Yves Rocher, le gel Extra-Doux corps & cheveux Corine de Farme pour les bébés… Attention : tous les produits d’une même gamme ou d’une même marque ne sont pas forcément « vertueux » ! Envie d’en savoir plus ? Allez, on file au kiosque à journaux !

Bon à savoir : ce guide cosmétique a pu être réalisé grâce au lancement, l’année dernière, de l’application mobile QuelCosmetic par l’UFC-Que Choisir. Aujourd’hui, sa base de données totalise plus de 168 000 produits du quotidien : une sacrée source d’informations pour les consommateurs, quel que soit leur profil (pro-bio, utilisateurs de produits conventionnels…) ! C’est gratuit et téléchargeable via l’App Store ou Google Play.

Vous serez aussi sûrement intéressés par :
Cosmos, le nouveau label bio
C’est nouveau, c’est la norme Iso

Anne Autret
Mes activités : fondatrice du site d’information BtoB L’Actu Spa & Bien-Etre, piges, conseil éditorial, conception-rédaction, communication. Mes domaines de prédilection : bien-être, beauté, tendances consommation. Mes pratiques de bien-être : spinal network analysis chez ma chiro préférée Sandrine Perrot, séances d'ostéo avec Magic Valentin Cohas, Pilates, running, badminton, massages bien-être, thalasso, balades au bord de la mer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *