Bien-être, Nos experts

Envie d’une maison Feng Shui ? Suivez la pro !

Le Feng Shui est une discipline chinoise ancestrale dont l’objectif est de créer des ambiances intérieures naturelles et harmonieuses. En suivant ses principes, à nous la “zénitude” d’un home sweet home qui serait à notre image. Avec le printemps, nouveau cycle, c’est le moment idéal pour créer des changements positifs dans la maison. Prêts à fengshuiser ?

Un salon chaleureux qui incite famille et amis à s’y attarder, un bureau qui invite à l’action, des chambres apaisantes propices à la détente, et si votre maison dégageait dès le seuil franchi, une énergie bienveillante ? C’est possible ! Il suffit parfois d’un canapé bien orienté, d’une couleur sur un mur qui stimule, d’un hall d’entrée mieux agencé… Oui, en agissant sur “nos intérieurs” nous agissons aussi sur “notre intérieur“, notre psychologie et notre épanouissement personnel. C’est la philosophie du Feng Shui ! Littéralement « vent » et « eau » en chinois, cette science millénaire d’inspiration taoïste, veille à la bonne circulation de cette énergie dans la maison appelée Ch’i (prononcez “tchi”). Vanessa Boren, experte en la matière, consultante renommée et auteur de plusieurs livres sur le sujet, fondatrice d’une école internationale de Feng Shui, nous explique : « L’objectif du Feng Shui est l’harmonie en soi et de son espace à vivre. Nous avons tous besoin de se “sentir bien” dans notre maison, protégés des agressions extérieures. Cet art de “l’organisation de l’espace” consiste à créer chez soi, pour se ressourcer, une ambiance naturelle en s’appuyant sur les cinq éléments, – eau, bois, feu, terre et métal –, de la nature. En stimulant cette circulation et le mouvement propice de cette énergie du Ch’i, on nourrit bénéfiquement toutes les pièces de son intérieur. Effet boomerang, on se sent mieux aussi !». Autrement dit, ce coin chez moi déserté, ou cette couleur fadasse qui m’angoisse, ça signifie… que je ne suis pas dans la bonne énergie. Mince, alors !

Le message est simple, mais concrètement pour que ça change, on s’y prend comment ?

« Le Feng Shui est fondé sur l’observation de la nature et la compréhension des lois universelles. Il associe chaque élément à des orientations, des matériaux, des couleurs et des formes. Il tient compte aussi du yin et du yang (les aspects féminins et masculins) pour créer un environnement tantôt doux, tantôt dynamique, selon l’énergie souhaitée dans chaque pièce, rappelle Vanessa. On s’appuie aussi sur la symbolique des différentes parties de la maison attribuée par le bagua, une sorte de plan “idéal” distribuant la maison en grands secteurs (Carrière, Éducation, Santé, Mariage, Enfants…). Je vous assure qu’on note de vrais changements lorsque les énergies correspondantes à ces parties de la maison sont activées ! »

Je m’initie d’abord à quelques principes de base !

Le Ch’i. C’est l’énergie qui nous entoure, véhiculé par le vent (feng) et l’eau (shui). Pour les Chinois, cette maîtrise de l’énergie dans la maison est le principe de base. L’entrée, la bouche du Ch’i, — transition entre l’extérieur et l’intérieur—, est le premier endroit par où elle arrive. Elle doit circuler librement mais pas trop (pour avoir le temps de nourrir l’espace) et mener de la porte à l’intérieur de la maison, en faisant découvrir les pièces l’une après l’autre. Le dessin montre comment cette énergie circule. Une entrée encombrée, et l’énergie sera ralentie, trop faible pour se diffuser dans le reste de la maison. Sur le dessin 1, portes et ouvertures décalées favorisent ce mouvement du Ch’i. À l’inverse, deux ouvertures l’une en face de l’autre (dessin 2), entraînent un courant d’air violent, et donc la fuite de l’énergie. Si votre pièce ne comporte qu’une seule ouverture (dessin 3), il faut l’organiser de façon à ne pas bloquer la circulation de l’énergie (voir les conseils pratiques).

Les 8 Domaines de vie. Carrière, Éducation, Santé, Prospérité, Reconnaissance, Couple, Enfants, Amis. Selon l’école de la Boussole (l’un des 3 courants feng shuistes), l’espace est divisé en 8 secteurs correspondant à des aspirations de vie, le “bagua”. En posant ce plan idéal sur la maison, on peut situer l’aspect de notre existence que l’on aimerait voir s’améliorer et “l’activer”. Ainsi, en Feng Shui, le Sud correspond à la Reconnaissance (et notoriété), le Sud-ouest au Couple (et l’amour), l’Ouest aux Enfants (aux projets, au futur), le Nord-ouest aux Amis (aux voyages, et à la spiritualité), le Nord à la Carrière (et son chemin de vie), le Nord-est à l’Éducation (et au savoir), et l’Est à la Santé (et la famille).

Le yin (féminin) et le yang (masculin). Essentiel en Feng Shui de trouver l’équilibre entre ces deux types d’énergie. On les attribue en général, à des pièces bien spécifiques qui doivent chacune comporter une base yin ou yang. Mais il est nécessaire d’y ajouter quelque chose qui corresponde à l’énergie opposée. Les pièces dédiées à une énergie yin (atmosphère calme, reposante, nourrissante) sont la chambre, le bureau, la salle de bain. Les espaces yang sont l’entrée, le salon, la cuisine et tout espace où la famille se retrouve. Moquette, tapis, rideaux, sont yin ; parquet, carrelage, objets en métal, miroir, sont yang. Trop d’objets du même genre déséquilibrent les énergies de la pièce.

« La maison, ce n’est pas juste les murs mais l’espace entre »
Lao Tseu

Les cinq éléments : Feu, Terre, Métal, Eau et Bois. Chaque élément est associé à une orientation, des couleurs, des formes et des matières. C’est l’interaction entre éléments qui met l’énergie en mouvement. La base du Feng Shui ! Ces 5 éléments seront donc à intégrer à notre intérieur. On retient :

—l’Eau. C’est l’élément associé au secteur nord de la maison, à l’hiver, à la nuit. C’est le plus yin car l’eau c’est la vie, le calme, la douceur, la fluidité et l’intériorité. Attention cependant, une présence excessive dans la maison ou son environnement, peut devenir synonyme de suractivité et de déséquilibre énergétique, voire engendrer de la tristesse. Ses objets ? Le verre, les formes ondulées, les fontaines et aquariums. Ses couleurs : bleu, indigo, noir, turquoise, lavande.

—le Bois. Il est associé à l’est, au printemps, à l’aurore, au vent. C’est la nouveauté et l’énergie créatrice. Il stimule les idées nouvelles, la rapidité et la croissance. En excès, le bois devient dispersion et instabilité, trop yang. Les éléments qui le représentent sont les formes hautes (à l’image des arbres), l’osier, la paille, les branches, les lambris, le mobilier et les objets en bois. Quant aux plantes et fleurs, elles sont tout naturellement dans leur élément. Ses couleurs : vert, marron, céladon, tilleul, jade.

—le Feu. Il est associé au Sud, à l’été, à midi, à la chaleur. Il inspire un mouvement dynamique, la joie, la force, la réalisation, la “mise en lumière”. Dans une maison, un fauteuil ou un meuble rouge renforce l’énergie. En plaçant des objets de nature feu dans un salon ou une entrée, on crée une ambiance de convivialité et de dynamisme. Ses objets ? Bougies, photophores et lanternes, la cheminée, des choses de couleur rouge, orange, fuschia, rose, jaune vif.

—la Terre. L’élément est associé au Sud-ouest, au centre et au Nord-est, à la fin de l’été, à l’après-midi. Dans une maison, il nourrit et conforte, apportant une sensation chaude et apaisante qui favorise la confiance en soi, l’intimité et l’amitié. Ces objets ? Les cristaux et pierres semi-précieuses, la pierre, le granit, le sable, la terre, les galets, le carrelage, les sculptures en pierre et en plâtre, les objets en céramique. Ses couleurs : ocre, taupe, beige, marron, chocolat, sienne.

—le Métal. Il est associé à l’Ouest et au Nord-ouest, à l’automne, au crépuscule. Il peut être dur et rigide mais aussi mou et malléable. Pour les Chinois, il est associé au ciel, au pouvoir, à la culture. Il est symbole de l’armée, de la loi, de la richesse, de la noblesse et du courage, de la ténacité. C’est dans une maison un élément yang très positif qui donne un surcroît d’énergie. Ses objets ? L’argenterie, les bijoux, les objets métalliques comme les ustensiles de cuisine, cadres, plateaux, lampes, les formes arrondies, les chaînes hi-fi, télévision, ordinateur et imprimante… Ses couleurs : blanc, gris, mais aussi l’or et l’argent.

Et chez moi, en pratique, ça donne ça !

Vouloir un intérieur où règne l’harmonie ne se résume pas seulement à… ranger, trier, jeter, mais il s’agit bel et bien de dynamiser l’espace. Vanessa Boren, notre guide, nous livre de précieux conseils.

La chambre
Idéalement située au fond de la maison pour être nourrie par une énergie douce. Près de la porte d’entrée ? Orientez l’énergie vers des pièces yang, en indiquant la direction à suivre par un tapis ou un tableau. Destinée à la relaxation, au sommeil, aux moments intimes, c’est une pièce privilégiée. Vous vous y sentez mal ? Elle est certainement trop yang. Tissus, tapis, rideaux, une belle couverture de lit, ils peuvent tout changer. Des murs trop blancs sont fatigants et empêchent de trouver le sommeil (le blanc, yang, illustre le mouvement perpétuel et excite) : adoucissez l’endroit avec des objets ou tableaux aux nuances pastels (beige, rose clair, lilas). Il est important aussi de voir la porte depuis son lit, cela sécurise notre inconscient qui se détend. Pas de lit placé entre la porte et la fenêtre, ou entre deux fenêtres, pour ne pas être dans le mouvement du Ch’i. Ne dormez pas non plus sous un velux (notre organisme est très sensible aux fortes énergies provenant du ciel), ni face à un miroir, créateur de mouvement. Essentiel de ne pas se voir dedans quand on est allongé. Dormez avec une tête de lit qui protège. Évitez les étagères au-dessus du lit, “menaces” pour le subconscient qui pendant le sommeil, enregistre tout ce qui nous entoure. Les objets saillants comme des flèches (angles d’armoires qui nous “pointent”) perturbent le repos. Recouvrez-les d’un tissu. Pas de livres ou d’objets sous le lit pour laisser le Ch’i circuler librement (risques d’insomnies). Les poutres, une pente mansardée écrasent le dormeur, accrochez-y des cristaux à facettes. Pas d’ordinateur ici ! Dans une chambre d’enfant : idéalement située à l’ouest, ni aquarium (trop yin), ni plantes (trop yang). Évitez si possible les lits superposés, renforçant le sentiment d’oppression (en haut, trop près du plafond, en bas, oppressé par le lit superposé). Suspendez aussi un cristal de quartz ou d’améthyste dans la zone de la Connaissance au nord-est pour activer le secteur Ouest (=chance des enfants) : cela influe positivement sur leur comportement et les performances scolaires ! La création de deux parties, une yin et un yang est conseillée, une partie plutôt douce et calme pour dormir et se reposer, et une autre partie dynamique, plus vivante, avec ses couleurs préférées pour jouer. Pour son espace bureau c’est important que l’enfant soit assis de manière à percevoir la porte de sa chambre.

Le bureau
Espace yin par excellence, c’est un endroit de concentration, d’étude, de lecture. Il est idéalement au nord de la maison ou mieux au nord-est. Privilégiez les couleurs apaisantes, tout en conservant un ton plus dynamique : décorez un mur avec une couleur vive. Depuis le bureau, on doit apercevoir la porte. Si votre bureau fait face à un mur, placez-y un tableau avec un horizon lointain, fertile pour l’esprit. Dans cette pièce si elle est au Nord, placez une fontaine, un aquarium, un tableau évoquant la mer, une cascade, un cours d’eau (l’eau est symbole de prospérité) pour activer l’énergie. Une spirale ADN est aussi très efficace, tout comme des cadres en métal de photos ou un carillon, stimulants. De hautes étagères couvertes de dossiers, au-dessus de votre tête, ou face à vous, sont vues par l’esprit comme un danger. Son accès doit être facile, fluide, sans enjamber des piles de dossiers par terre. Dans une bibliothèque, il faut ranger ce qui est lourd près du sol, léger et décoratif en hauteur.

La salle de bain
Pour le Feng Shui, toilettes et salle de bain sont des pièces négatives car dans ces endroits, l’énergie positive nourricière que l’on a crée ailleurs, s’échappe. La porte des toilettes et l’abattant des WC resteront donc fermés, tout comme la porte de la salle de bain d’autant plus si celle-ci donne dans une chambre à coucher. Pour les Chinois, l’eau est symbole d’argent et de prospérité : s’il y a des fuites, on perd sa richesse. Il faut donc isoler ces zones de déperdition d’énergie : en peignant le chambranle de la porte en rouge ou en plaçant un ruban adhésif rouge d’électricien à l’intérieur de la pièce. En empêchant l’énergie d’y entrer, on évite aussi qu’elle s’échappe ! Pour ne pas renforcer l’élément Eau, déjà présent, évitez le bleu et le noir. Optez pour des couleurs Terre et Bois, y compris pour le linge de toilette. Paniers en osier, pierre, bambou et carrelage sont l’idéal. Pas de tableau ni photos représentant des personnes.

Le salon
Il doit être convivial, joyeux, dynamique et rassembleur pour la famille. Aménagez cet espace avec un canapé d’angle, une table basse au centre, et surtout un tapis qui retiendra l’énergie. Une belle couleur au mur suffira à rendre l’espace yang. Ne placez jamais vos canapés ou fauteuils dos à la porte d’entrée : on se sentirait immédiatement exclu. Ils doivent être en “position d’accueil”. Évitez aussi les couleurs grisâtres et tristes, le noir en excès.

Et on retient aussi…
—Un intérieur sain décoré avec des matériaux naturels, favorisant la circulation du Ch’i, concourt à la bonne santé des occupants ! Soyez attentifs à ce qui vous entoure : évitez les fleurs séchées (éléments morts) et préférez celles en tissu, les fleurs fraîches ou plantes en pot.

Je renforce le Ch’i et l’oriente en utilisant ces “remèdes” feng shui. Les objets brillants ou réfléchissants : cristaux à facettes, bougies, miroirs, (miroir Pakua qui, convexe, renvoie tout effet néfaste à l’extérieur de la maison. Les objets “qui bougent” : spirale ADN, girouette, mobiles avec des formes. Les carillons et les clochettes (très efficaces contre les angles morts, les coins saillants). Et aussi, les pierres et les statues. Les couleurs : le rouge, l’orange sont des stimulants dans le sud, sud-ouest, centre et nord-est de ma maison, le vert qui ressource est positif dans une salle de bain, le bleu qui favorise les rêves pour une chambre, le marron, élégant et très relaxant pour apaiser une pièce…

Dans l’entrée, pas de miroir en face de la porte, ni d’éléments encombrants, valises, porte-manteau, armoire, chaussures, cartables.

—Après un déménagement, appropriez-vous votre nouvelle maison : ne restez pas dans l’énergie des occupants précédents. Changez couleur des murs et papier-peint. Une énergie qui ne vous correspond pas, peut énerver, fatiguer, vous stresser !

Le conseil de la pro !
Quel effet produit sur vous, un meuble, un tableau, un éclairage ? Posez-vous devant l’objet, fermez les yeux en faisant le vide, puis rouvrez-les doucement. Que ressentez-vous : joie, tristesse, angoisse? Vous avez votre réponse. À vous d’agir : il y a trop d’objets qu’on ne met pas suffisamment en valeur et bien d’autres dont il faut avoir le courage de séparer. C’est le moment d’oser !

 

Je lis…
Tout le Feng Shui. Harmonie de son espace de vie. Et aussi, Styles Feng Shui. Conseils pratiques pour aménager une maison qui vous ressemble. De Vanessa Boren, aux Editions de La Martinière Styles.

À propos de Vanessa Boren : ex journaliste, cette américaine a tout lâché il y a dix-huit ans pour se consacrer au Feng Shui (son parcours est passionnant !). Aujourd’hui consultante renommée, cette experte intervient chez les particuliers et les entreprises et anime régulièrement des formations (www.lamaisonfengshui.com).

 

Article publié également dans le magazine Enjoy Life With Style n°2.
©La Martinière Styles. Nicolas Mathéus.

Carine Bruet
Journaliste de presse grand public, rédactrice en chef du Guide de la Thalasso. Je suis une "épicurieuse", en quête de bons plans et d'infos positives pour me (vous) faciliter la vie ! Toujours à l'affût, un vrai radar ! Ah oui et puis... "Je crois en la couleur rose. Je crois que rire est la meilleure façon de brûler des calories. Je crois qu'il faut être forte quand tout semble aller mal. Je crois que les filles joyeuses sont les plus jolies. Je crois que demain est un autre jour, et je crois aux miracles". Merci à la belle Audrey Hepburn pour ces mots, ils sont devenus ma philosophie ! Et ça, c'est BienFaits pour moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *