Bien-être, Ma santé

Pour votre énergie vitale : boostez votre prana !

Augmentez le flux de votre énergie
Dans la culture du yoga, le Pranayama est l’art du souffle qui apprend à contrôler la respiration, grâce notamment à un travail sur le diaphragme, le muscle qui se situe entre le thorax et l’abdomen (le plus important du système respiratoire). On retrouve ce principe en ayurvéda, la science indienne traditionnelle qui signifie « élan vital  » (Ayur) et « la connaissance » (Veda). Au cœur de l’ayurvéda, il y a une médecine de l’énergie vitale qui permet de prévenir les troubles de la santé, d’éviter les maladies chroniques et permettre – carrément ! – le rajeunissement physique et psychique…
En conscience
Le prana, c’est l’énergie vitale qui circule dans tous les êtres et toutes les formes de vie. Par exemple, là l’eau circule (les mers, les ruisseaux…), il y a beaucoup de prana. On peut aussi apporter de la vitalité à notre organisme et à notre mental par le prana qui se trouve dans l’air que l’on respire… mais à condition de le faire en conscience. Car sans conscience, la respiration ordinaire produit peu de prana ! On augmente ainsi notre capacité respiratoire ; les poumons sont mieux ventilés pour apporter de l’oxygène dans le sang. Tout le corps en bénéficie : c’est aussi un bon moyen pour apaiser le système digestif, les douleurs dorsales ou encore pour mieux gérer le stress et les émotions.
 
Exercice de Pranayama
Il existe de nombreux exercices*, en voici un facile à exécuter :
-Asseyez-vous dos droit, la colonne vertébrale, le cou et la tête droite. Détendez les muscles abdominaux. Ne gonflez pas la poitrine et ne vous penchez pas en avant.
Prenez une grande inspiration en laissant le diaphragme descendre, sans gonfler la poitrine ni lever les épaules.
-On peut savoir si le diaphragme s’abaisse ou non en regardant le mouvement de l’abdomen : quand le diaphragme se contracte et que son centre en forme de dôme s’aplatit, il s’exerce une poussée sur l’abdomen. Mais si l’abdomen est contracté, le diaphragme ne peut pas s’abaisser.
-Ainsi, inspirez par les narines et ressentez le diaphragme s’abaisser et l’abdomen se gonfler. Votre poitrine va se gonfler aussi puis vos clavicules vont remonter.
Pour expirer, procéder plus rapidement, toujours par les narines. Continuez ainsi en inspirant rapidement et en expirant encore plus rapidement.
Commencez par une minute les premiers jours, puis augmenter jusqu’à cinq minutes. Faites cet exercice le matin par exemple, pour vous tonifier ou en cas de coup de pompe dans la journée.
*D’autres exercices dans Le Grand Livre du Yoga, de Swami Vishnudevananda, édition Le Courrier du Livre.
Où faire une cure ayurvédique ?
A Paris, auprès de la thérapeute Joyce Villaume Le Don (ayurveda-consciences.fr), et au centre Tapovan (tapovan.com). Dans les centres Art de Vivre à Paris et aux quatre coins de la France (dont Lyon et Bordeaux), artofliving.org.
En Loire-Atlantique à Pornic, au centre de thalassothérapie Alliance Pornic (thalassopornic.com).
En Normandie, au centre Tapovan (tapovan.com).
©Pixabay, Alliance Pornic

Enregistrer

Enregistrer

Nathalie Giraud
Journaliste indépendante pour la presse grand public, elle est spécialiste de l’écologie, de la santé environnementale et des médecines complémentaires. Membre de l’association JNE (Journalistes-écrivains pour la Nature et l’Ecologie), elle est l’auteure du livre « Epices et Santé » (Trédaniel Editeur). Tèl : 06 11 70 21 99.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *