Bien-être, Ma santé

Expert : les minéraux et oligo-éléments au féminin

Minéraux et oligo-éléments, les connaissez-vous bien ? Présents à l’état naturel dans l’organisme et dans certains aliments, ces micronutriments sont aussi essentiels que les vitamines et les acides aminés. Pour nous permettre d’y voir clair, Jean-Noël Perin, pharmacien responsable du Laboratoire des Granions, nous donne son éclairage…

Fer, zinc, chrome, cuivre… Les minéraux sont des nutriments sous forme minérale (métaux) indispensables à la vie : sans valeur énergétique, ils sont naturellement présents dans l’organisme, en faible quantité (<1mg/kg). Sinon, ce sont des oligo-éléments dit essentiels, dont la présence se limite le plus souvent à des traces, pour reprendre la terminologie des scientifiques.

“Tous les oligo-éléments confondus ne pèsent pas plus de 7 grammes dans le corps. Et pourtant sans eux, pas de vie”, explique Jean-Noël Perin. Leur efficacité a été démontrée depuis plus de 100 ans et pourtant, ils restent mal connus.

“L’oligothérapie est une médecine de terrain et son objectif est de pallier les carences et débloquer les métabolismesrappelle le spécialiste. Comme pour les médicaments allopathiques, certains oligo-éléments (Lithium, Or, Argent) ont besoin d’une autorisation de mise sur le marché. En revanche, aux posologies indiquées, ils n’ont pas ou peu d’effets indésirables et sont très bien tolérés. “Ce sont des “nutriments” que le corps connaît déjà. En cas de prise trop importante, il les élimine naturellement”, poursuit le pharmacien. Il est toutefois préférable de consulter son médecin, en particulier, si c’est la première fois que vous les utilisez…

Sa sélection pour soulager les maux plus spécifiquement féminins

Le CALCIUM : Il assure la solidité du squelette !
C’est bon pour : la prévention de l’ostéoporose (en association avec la vitamine D qui favorise son absorption), une bonne dentition, la transmission de l’influx nerveux et la contraction musculaire (y compris du muscle cardiaque). Le calcium joue aussi un rôle essentiel dans la coagulation du sang et la pression sanguine, avec un effet préventif sur l’hypertension artérielle.
Les risques d’une carence : chez l’adulte, elle augmente le risque d’ostéoporose, de fractures, de tassements osseux et de pré-éclampsie (hypertension pendant la grossesse).
On le trouve où ? Dans les produits laitiers, certaines eaux minérales, les légumineuses, les fruits à coque, les produits céréaliers, certains légumes à feuilles (choux, bettes, épinards, etc.), les fruits de mer, les petits poissons consommés avec les arêtes (sardines, harengs…).
A savoir : c’est le minéral le plus abondant dans le corps : environ 1 kg !

Le CHROME : il enraye les fringales
C’est bon pour : améliorer la glycémie, participer à la diminution du taux de cholestérol total, des triglycérides et contribuer à l’augmentation du HDL-cholestérol, dit « bon cholestérol ». Il régule aussi l’appétit et les pulsions sucrées.
Les risques d’une carence : si elle est importante, elle peut entraîner une augmentation des lipides (hypercholestérolémie) et des glucides (hypertriglycéridémie).
On le trouve où ? Dans les épices, le thym, le poivre noir, la levure de bière, bière, le jaune d’œuf, le foie de veau, les brocolis, les haricots verts, le gruyère, les prunes, les champignons, les asperges, les céréales complètes, le germe de blé, les pommes de terre.
A savoir : avant de prendre du chrome pour perdre du poids, il est important de vérifier en quelle quantité il est présent dans les aliments consommés.

L’IODE : il favorise le bon fonctionnement de la thyroïde !
C’est bon pour : cet oligo-élément est indispensable à la fabrication des hormones thyroïdiennes.
Les risques d’une carence : elle peut entrainer une hypothyroïdie, dont les principaux signes sont le gonflement du cou (goitre), le manque d’énergie, le syndrome dépressif, les crampes, la chute des cheveux, la constipation, la prise de poids…
On le trouve où ? Dans les poissons, les fruits de mer, les algues, les œufs, les produits laitiers et le sel de table enrichi en iode.
A savoir : c’est l’oligo-élément le plus carencé dans le monde.

Le LITHIUM : il aide à lutter contre les coups de blues
C’est bon pour : apaiser efficacement l’irritabilité et les crises d’angoisse, et favoriser un sommeil de qualité.
Les risques d’une carence : il semblerait qu’une carence en lithium affecte le comportement.
On le trouve où ? Dans les eaux, les poissons et les fruits de mer.
A savoir : à faible dose, il n’est pas toxique, mais il est préférable que la prise soit encadrée par un médecin.

Le SILICIUM : il préserve la peau
C’est bon pour : il est essentiel à l’élasticité de la paroi des artères (principalement l’aorte) et prévient ainsi le risque cardio-vasculaire. Le silicium contribue à la souplesse du derme et limite les rides. Il est également impliqué dans la minéralisation des os.
Les risques d’une carence : elle augmente le risque d’arthrose et d’ostéoporose, de fractures, de vergetures. Elle fragilise les ongles et les cheveux.
On le trouve où ? Dans les céréales complètes, les végétaux (enveloppe externe des fruits et légumes), l’eau.
A savoir : c’est l’élément le plus abondant dans la nature après l’oxygène.

Le ZINC : il fortifie les ongles et les cheveux
C’est bon pour : favoriser la fabrication de la kératine et stimuler ainsi la pousse des cheveux et des ongles. De plus, en diminuant la production de sébum, il permet la cicatrisation des boutons d’acné. Il est également efficace contre le vieillissement cellulaire.
Les risques d’une carence : elle se traduit par un retard de croissance, une mauvaise absorption des nutriments, une fatigue générale, des infections fréquentes, une perte de l’appétit avec perte de poids, une peau sèche…
On le trouve où ? Dans les fruits de mer (en particulier les huîtres), la dinde, les viandes maigres, les haricots, les amandes.
A savoir : ses propriétés dermatologiques en font l’oligo-élément de la beauté.

Le FER : il prévient l’anémie
Il contribue à la fabrication de l’hémoglobine, qui transporte l’oxygène dans les différents organes du corps. Il participe également à la fabrication des muscles et favorise l’élimination des toxines.
Les risques d’une carence : du fait des règles, les femmes sont plus à risque. Les principaux signes sont une pâleur, un essoufflement à l’effort, une peau sèche, une baisse de la libido, des frissons, des palpitations cardiaques…
On le trouve où ? Dans les aliments, le fer existe sous deux formes : héminique et non héminique. Le taux d’absorption du premier est de 25 % et celui du second 5%. La viande rouge, la volaille, le poisson et les fruits de mer renferment les deux formes. Les fruits séchés, la mélasse, les grains entiers, les légumineuses, les légumes verts, les fruits à écales, les graines, les oeufs et les produits laitiers contiennent uniquement du fer non héminique.
A savoir : c’est surtout l’excès de fer fabriqué par l’organisme qui est préoccupant, car ce dernier ne sait pas l’éliminer.

Côté Minéraux

Le MAGNÉSIUM : il lutte contre la fatigue
C’est bon pour : le magnésium contribue à la régulation du rythme cardiaque et il est particulièrement indiqué en cas de stress, d’anxiété, d’insomnie, de palpitations. Mais aussi, contre les maux de tête, la constipation, comme décontractant musculaire.
Les risques d’une carence : fatigue, insomnie, crampes ou douleurs musculaires, spasme des paupières, engourdissements, étourdissements, vertiges, maux de tête et douleur à la mâchoire, anxiété, crise d’angoisse, troubles de la concentration sont les principaux symptômes.
On le trouve où ? Dans les amandes, noisettes, noix de cajou, cacahuètes, pistaches…, cacao, légumineuses (lentilles, haricots blancs, pois chiches, pois cassés…), céréales complètes (sarrasin, riz complet, blé complet, quinoa, millet…), fruits et légumes verts (avocats, pommes, abricots, bananes, figues, choux, épinards…), poissons, fruits de mer et certaines eaux minérales (Rozana, Hépar, Quézac, Arvie, Badoit, Contrex).
A savoir : le magnésium intervient aussi dans le système immunitaire et le fonctionnement des cellules.

Le CUIVRE : un des oligos les plus essentiels à l’organisme !
Il est à la fois anti-infectieux (grippe), anti-oxydant (lutte contre les radicaux libres), immunostimulant (relance les défenses naturelles), anti-inflammatoire (arthrose). Il stimule la synthèse du collagène (derme). Une carence peut entraîner un déficit en fer. Son association avec de nombreux autres oligo-éléments en font un atout santé majeur.
Les différentes formes galéniques :
—L’ampoule buvable : sous forme  de suspension colloïdale d’ion métallique dans de l’eau purifiée. L’oligo-élément du laboratoire des Granions est, par exemple, encapsulé dans de l’amylose (amidon de pomme de terre). Cela lui permet de résister au suc gastrique présent dans l’estomac et de se libérer au niveau de l’intestin pour une meilleure absorption et assimilation.
—Le comprimé sublingual, à laisser fondre sous la langue. Ce qui permet une absorption plus rapide  en passant directement dans la circulation sanguine et évite ainsi la dégradation par le foie.

Les “prescriptions” de Jean-Noël Perin, Pharmacien responsable du Laboratoires des Granions  :

—Pour améliorer la qualité du sommeil et calmer les angoisses :  Magnésium (le matin) + Lithium (2 heures avant le coucher)

—Pour traiter et prévenir les cystites :
Zinc (matin) + Cuivre (soir) + Sélénium (matin)

—Pour soulager l’arthrose et l’arthrite :
Cuivre + Or ou Cuivre + Soufre : le matin

—Pour apaiser asthme, eczéma, urticaire… :
Zinc (soir) + Manganèse (matin)

—Pour lutter contre l’obésité et réguler la glycémie :
Chrome (Matin)

—Pour renforcer les défenses immunitaires :
L’association Cuivre + Or + Argent, le matin

—Pour soulager les règles douloureuses et les troubles de la ménopause  : l’association Zinc/Cuivre, le matin

Important : Il est préférable d’espacer les prises entre les différents minéraux et oligo-éléments, et à distance des repas (au moins 15 min avant).

Le site à consulter : www.granions.fr

©Pixabay.

Je lis aussi :
Carencée en vitamines et minéraux ? MON MÉMO !
Test : êtes-vous incollable en vitamines et minéraux ?

Carine Bruet
Journaliste de presse grand public, rédactrice en chef du Guide de la Thalasso. Je suis une "épicurieuse", en quête de bons plans et d'infos positives pour me (vous) faciliter la vie ! Toujours à l'affût, un vrai radar ! Ah oui et puis... "Je crois en la couleur rose. Je crois que rire est la meilleure façon de brûler des calories. Je crois qu'il faut être forte quand tout semble aller mal. Je crois que les filles joyeuses sont les plus jolies. Je crois que demain est un autre jour, et je crois aux miracles". Merci à la belle Audrey Hepburn pour ces mots, ils sont devenus ma philosophie ! Et ça, c'est BienFaits pour moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *