Bien-être, Ma santé

Et si on fabriquait des aromiels…?

Les virus et les bactéries circulent toujours ? C’est le moment d’enrichir nos aliments de substances nutritives et fortifiantes… Cela tombe bien car les miels – si appropriés en automne et en hiver – et les huiles essentielles sont particulièrement puissants ! On les connait bien séparément, beaucoup moins quand on les associe. Et la combinaison de ces deux ingrédients peut se transformer en automédication douce mais très efficace. En plus, c’est délicieux !
Conseil d’un apiculteur naturopathe et chercheur en apithérapie
Professeur d’Université et auteur de “La médecine des abeilles” (Baroch Editions), Roch Domerego défend une médecine naturelle pour parer aux affections du quotidien. Dans son livre, les problèmes de santé et leurs solutions vont de A comme Abattement à V comme Vomissements (mal des transports).
Que sont ces aromiels ?
Ils sont le produit de l’apithérapie – médecine par les produits de la ruche – et de la nature. En effet, les plantes et les abeilles sont à l’origine d’ingrédients capables de soigner certains maux. Et quand le miel devient un véritable vecteur de pénétration pour les huiles essentielles, les effets sont décuplés, tout en douceur ! Ce qui est à l’oeuvre : ce sont les propriétés organoleptiques des molécules aromatiques des deux substances qui se boostent mutuellement. Néanmoins, il faut toujours manipuler les fameuses petites bouteilles de l’aromathérapie avec précaution : sans oublier qu’elles sont 50 fois plus puissantes que les plantes (dans une tisane par exemple).
Mode d’emploi
Choisissez des miels mono-floraux (avec un seul végétal), locaux, de qualité ou bio. Les mélanges doivent toujours se faire avec ces mêmes quantités :
Vous trouverez ici des mélanges avec une seule huile essentielle, mais vous découvrirez dans le livre cité plus haut, des mélanges avec deux ou trois huiles essentielles pour affiner les propriétés thérapeutiques.
– Pour les adultes : mélanger 40 gouttes dans 100 gr de miel, et pour deux huiles essentielles, mélangez deux fois 20 gouttes. Puis prendre une cuillerée à café d’aromiel trois fois par jour en dehors des repas. Quand vous devez mélanger trois sortes d’huiles essentielles, cela donne trois fois 13 gouttes.
-Pour les enfants à partir de 7 ans : mélanger 20 gouttes d’huile essentielle dans 100 gr de miel. Quand deux huiles essentielles sont indiquées : 10 gouttes de chaque dans 100 gr de miel. Puis prendre une petite cuillerée à café d’aromiel trois fois par jour en dehors des repas.
Les aromiels peuvent se garder trois ans au réfrigérateur dans un bocal en verre fermé et recouvert, pour qu’il soit toujours à l’abri de la lumière et de la chaleur.
– Précautions pour les huiles essentielles : elles sont interdites aux enfants en bas âge, aux femmes enceintes et allaitantes. Demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin en cas de maladie et de prises de médicaments.
Des exemples d’aromiels
Contre l’abattement : du miel de romarin (anti-fatigue) et l’huile essentielle de Romarin Officinal à Cinéole (stimulant général anti-stress).
Contre une bronchite : du miel d’eucalyptus (contre les affections respiratoires) et l’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata (anti-infectieux expectorant).
Contre les cystites : du miel de lavande (contre les infections urinaires) et l’huile essentielle de menthe poivrée (anti-inflammatoire urinaire).
Contre l’enrouement : du miel de sapin (affections des voies respiratoires) et l’huile essentielle de Pin Sylvestre (antiseptique et contre la toux).
Contre l’insomnie : du miel de lavande (sommeil et stress) et l’huile essentielle de Lavande Vraie ou Officinale (calmant anxiolytique).
Contre l’inflammation de la bouche et de la gorge : du miel d’acacia, si doux et si utile pendant les affections respiratoires, la toux et les maux de gorge, et l’huile essentielle radié (Radiata),  anti-infectieuse, anti-inflammatoire et bactéricide.
©pixabay
Nathalie Giraud
Je suis journaliste spécialisée dans le monde de la santé environnementale, des plantes et des médecines complémentaires. Et tout naturellement, j'ai commencé à me pencher sur l'apprentissage des thérapies pour prendre soin des autres dans ce vaste monde mouvementé : le niveau 1 sur les fondements de la méthode des Fleurs du Docteur Bach m'a beaucoup appris sur la gestion des émotions. Et je poursuis actuellement l'étude de l'Ayurvéda, médecine sacrée, naturelle et universelle qui nous vient de l'Inde, à l'instar du yoga ! Mon livre "Epices et santé" est sorti aux Editions Trédaniel, et mon prochain livre autour de la chronobotanique - écrit avec Jean-René Mestre, Docteur en Pharmacie - sortira cette année 2021 aux éditions Le Courrier du Livre.

6 Commentaires

  1. Bonjour,

    Lorsque je mélange mon huile essentielle avec le miel, cela me donne 2 phases. Est-ce normal ? Et comment faire pour que ces phases disparaissent ?

        1. Bonjour,
          C’est étrange en effet. Peut-être choisissez un autre miel ou faites le petit à petit en mélangeant bien à chaque fois que vous prenez une cuillerée à café,
          Nathalie

  2. Bonjour, ceci est très intéressant mais sachant qu une HE ne doit pas être prise sur du long terme car Danger, quelle est la durée de prises de ces Aromiels ?
    Merci infiniment

    1. Bonjour Philippe,
      L’idéal est de se procurer le livre que je cite dans l’article. En général, les huiles essentielles se prennent en cure car elles agissent rapidement.
      Bien à vous,
      Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *