Bien-être, Ma Beauté

Envie d’alternatives aux injections ou au lifting ?

Les injections et le lifting, ce n’est pas pour vous…? Alors, suivez le guide ! Pour rappel : notre visage compte une cinquantaine de muscles et ils s’accrochent directement à la peau – ce sont les seuls. C’est dire si leurs destins sont liés ! Certains sont très sollicités (quand on parle, quand on sourit…), et d’autres sont moins mobilisés, entrainant ainsi un déséquilibre musculaire et la création des rides d’expression. Avec le temps, ils se rétractent et perdent du volume, puis ils finissent par se relâcher. L’effet de gravité et le vieillissement de la peau s’en mêlent aussi : la dure loi du temps qui passe…

Pour prévenir ou corriger cette évolution inéluctable sans passer par les injections ou un lifting, voici trois pistes à explorer : rien que des bonnes adresses ! Comme d’autres méthodes, elles demandent de la régularité, mais elles ont le mérite d’être 100% naturelles. Des cadeaux tout désignés pour un anniversaire ou la fête des Mères !

Je m’offre un kobido chez ma facialiste

Le kobido, c’est ce soin ancestral du visage qui nous vient du Japon : effet tonifiant, galbant et éclat garantis ! Comment ? A l’aide de tapotements, percussions, vibrations, pincements, pressions, ce massage 100% manuel stimule le muscle et le réoxygène pour l’aider à retrouver du volume, nous explique Delphine Langlois, qui vous accueille dans sa Maison de Beauté à la Garenne-Colombes et à Paris. Ovale du visage, pommettes et arcades sourcilières, tout y passe ! Le visage est également drainé, d’où les résultats immédiats sur le teint. « On travaille aussi sur les méridiens énergétiques et indirectement, cela joue sur les rides, car l’organisme sécrète des endorphines, les hormones du bien-être », poursuit la facialiste, qui a été formée par le maître Shogo Moshizuki, seul héritier de la maison Kobido®.

Cette formatrice en massage facial – elle a créé son école – propose aussi le Face Sculpting®, qui combine massage externe et massage intra-buccal (oui, oui, dans la bouche, avec un gant chirurgical !) : recommandé pour dénouer les tensions et lifter le bas du visage, mais aussi pour repulper les lèvres, les sillons naso-géniens et les rides autour de la bouche. Après le soin, on repart avec des conseils d’automassage à pratiquer tous les jours chez soi. La jeunesse, ça se cultive !

Sa reco kobido :

3 à 4 séances par an avant 40 ans, 1 fois par mois au-delà. En cure d’attaque : 1 fois par semaine pendant 1 mois.
Combien ça coûte : kodido et Face Sculpting® : 150 € les 50 mn à La Garenne-Colombes, 200 € à Paris. Maison de Beauté de Delphine Langlois : 72 ter rue Sartoris à La Garenne-Colombes (92250), et 41 rue Boissy d’Anglas à Paris (8ème).

Je prends rendez-vous pour une séance d’Aculifting®

Cette méthode de lifting par acupuncture a été déposée par Céline Claret-Coquet il y a 15 ans déjà, et elle a été pas mal imitée depuis… « On parle d’aculift, sinon », précise l’acupuncteure, qui est également titulaire d’un doctorat en médecine traditionnelle chinoise obtenu à l’Académie de Pékin. Comment ça marche ? En plus des points immuables d’acupuncture, cette pionnière travaille sur différents groupes musculaires pour les stimuler et les tonifier : orbiculaire des paupières et des lèvres, muscle mentonnier, muscle du front… « Avec le temps, j’ai ajouté des points d’expérience au niveau du contour des yeux, du cou et du décolleté », dévoile-t-elle.

Pour provoquer leur contraction simultanée, la pause des aiguilles va très vite : là réside aussi la clé de son savoir-faire. La séance dure 40 minutes environ et c’est totalement indolore. Dès la première fois, on en ressort avec une meilleure mine et le visage défatigué ! Au bout de quelques séances, les traits sont visiblement réhaussés et le visage plus tonique. A noter : Céline Claret-Coquet s’est également inspirée des techniques traditionnelles de massage pour créer sa propre méthode de sculpt massage. Elle – et son équipe – le délivrent dans son institut parisien et à Lyon, où il est possible de combiner méthodes traditionnelles et soins high tech non (microneedling, radiofréquence, LED…).

Sa reco Aculifting® :

1 séance aux changements de saison, en prévention, à partir de 25-30 ans. Au-delà, 1 séance par mois, après un traitement d’attaque. Pas de contre-indications, ni d’effets secondaires.
Combien et où ? 180 € visage et cou, 220 € visage, cou, décolleté et regard. Traitements d’attaque : forfait 5 soins : -10% ; forfait 10 soins : -20%. Maison Claret-Coquet : 9 Place des Jacobins à Lyon, et 19 rue Benjamin Franklin à Paris (16ème).

Je me mets au yoga du visage

En cours collectifs ou individuels, le yoga du visage fait fureur depuis deux ou trois ans. Grâce à différents exercices ciblés, l’objectif est de stimuler, d’étirer et de détendre les muscles du visage, afin de lisser les rides d’expression, de prévenir le relâchement, d’ouvrir le regard ou de regalber l’ovale du visage… Au-delà, cette pratique renferme aussi une dimension holistique, explique Sylvie Lefranc, professeure de Hatha et de Yin yoga, également formée aux massages ayurvédiques du visage et à la cosmétique. « Notre visage est un lieu de passage de beaucoup de méridiens, il vieillit en lien avec ce qui se passe à l’intérieur de notre corps. Avec le yoga du visage, on travaille sur les muscles, en connexion avec les organes vitaux et la sphère émotionnelle, l’aspect esthétique est juste une clé d’entrée », précise cette spécialiste, qui s’est initiée auprès de Danielle Collins, une référence internationale.

Au cours de ses séances, Sylvie Lefranc mixe ainsi Hatha yoga, Yin yoga, yoga du visage, automassage et acupression, autour d’un objectif particulier à chaque fois. Bonjour les grimaces… Mais du coup, ne risque-t-on pas l’apparition ou le creusement des rides ? « La pratique n’est pas vraiment codifiée et chaque praticien a sa propre façon de faire. Certains exercices sont issus de la pratique traditionnelle du yoga et n’ont pas de visée esthétique. Du coup, ils peuvent entrainer la création de rides d’expression. Pour ma part, je travaille à 90% sur la détente et à 10% sur la tonification pour éviter de créer des tensions sur le visage », nous rassure-t-elle.

Ses recos yoga du visage :

1.Tous les exercices ne sont pas adaptés à toutes les morphologies : on passe son tour si c’est le cas.
2.Le yoga du visage nécessite de l’attention et de la conscience corporelle : on fait ses exercices devant son miroir, en soignant sa posture, pas dans les toilettes ou dans sa voiture à un feu rouge.
3.On ne répète pas toujours les mêmes exercices et on compense les effets plissants – en s’aidant de ses mains et de mouvements antagonistes, par exemple.

Combien et où ? Cours hebdomadaires au Loft Holidermie, au Centre Element, au Tigre Rive Gauche à Paris et en ligne (25 €, 1H). Ateliers mensuels de Hatha, Yin & Yoga du visage au centre Elément à Paris (40 €, 2H).
A lire : Yoga du visage (Editions Leduc Pratique) de Sylvie Lefranc

Bon à savoir : Gua Sha ou pas Gua Sha… ?

Le Gua Sha, c’est cette pierre plate – souvent en quartz rose – que l’on utilise pour masser le visage et le corps. Issue de la médecine traditionnelle chinoise, elle permet de varier les mouvements et les effets pour défroisser et détendre les rides d’expression, relaxer les muscles, drainer… Sa forme en cœur épouse les contours du visage. Et que l’on soit convaincu ou non des pouvoirs énergétiques des pierres, elle fait l’unanimité auprès de nos expertes ! « C’est le couteau suisse de la facialiste, explique Delphine Langlois. Le tranchant est très fin, on peut aller dans la ride pour la travailler et détendre la fibre musculaire ».

Pour Sylvie Lefranc, le Gua Sha en quartz rose a aussi des vertus psychologiques : « c’est un outil précieux pour les personnes ayant une faible estime d’elles-mêmes et qui éprouvent de la culpabilité à prendre soin de soi. Elles s’autorisent ainsi à prendre du temps et à se créer un espace de soin pour soi », dit-elle.

Chez soi : on l’utilise le soir, sur une peau bien nettoyée. Inutile d’appuyer trop fort pour être efficace et attention aux zones fragiles (contour des yeux) ! En plus de masser votre visage, le Gua Sha vous permettra de mieux faire pénétrer votre soin.

Crédit photos : ©Pixabay ; ©Delphine Langlois 2020 ; ©Céline Claret-Coquet ; ©Sylvie Lefranc

Vous aimerez aussi :

Trois nouvelles adresses bien-être à Paris
Adresses massages : quoi de neuf, docteur…?
3 adresses beauté et bien-être à Paris et Vittel

Anne Autret
Mes activités : fondatrice du blog d’information BtoB L’Actu Spa & Bien-Etre, piges, conseil éditorial, conception-rédaction, communication, brand content. Mes domaines de prédilection : bien-être, beauté, santé, tendances consommation. Mes pratiques de bien-être : spinal network analysis et respiration chez ma chiro préférée Sandrine Perrot, séances d'ostéo avec Magic Valentin Cohas, Pilates, running, badminton, massages bien-être, thalasso, balades au bord de la mer, jardinage...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *