Bien-être, Ma Beauté

Mes rides me stressent : recettes au naturel !

Un matin, on se lève le pied léger : direction la salle de bain pour démarrer la journée. Et là, catastrophe… Hier, elle était encore discrète, comme un cheveu d’ange accroché à votre regard. Aujourd’hui, elles envahissent le miroir, prêtes à s’incruster et à jouer les trouble-fêtes. Le phénomène est inéluctable : autour de la trentaine, rides et ridules pointent le bout de leur nez, d’abord autour des yeux et sur le front, puis autour de la bouche et des lèvres… On dit qu’elles sont le miroir de nos émotions et de nos sentiments, la trace singulière de nos états d’âme et de notre parcours de vie gravée sur notre visage. Et pourtant, les rides, quel stress !

Culte de la jeunesse, impact des réseaux sociaux, obsession du corps zéro défaut, peur de vieillir et de ne plus être dans le coup, envie de prévenir pour retarder l’échéance, besoin de retrouver confiance en soi… Malgré les grands discours sur le mode « moi, j’aime mes rides » et « belle à tous âges », elles ont souvent du mal à passer, ces marques du temps, et pas seulement passé 40 ans !

Les raisons, on les connaît. Côté pile, la masse musculaire du visage perd progressivement de son tonus et finit par se relâcher autour de la cinquantaine, tout dépend de son « héritage » et de son mode de vie. Côté face, la peau se fait moins élastique et moins ferme, moins rebondie. En cause, la baisse de production du collagène et des fibres d’élastine, deux protéines essentielles que l’on trouve dans le derme. L’acide hyaluronique, présent dans l’organisme, se fait aussi plus rare et n’assure plus la bonne hydratation du visage, premier remède antirides. Voilà pour les causes endogènes.

Quant aux causes exogènes… « La peau subit une double peine : il y a le vieillissement intrinsèque, lié à notre héritage et à notre terrain, et le vieillissement extrinsèque », résume le Dr Michèle Marchaland, médecin spécialisée dans l’anti-âge et la micronutrition à la thalasso Valdys de Roscoff. Les ennemis sont identifiés : effets délétères de la cigarette, des UV, de la pollution, de la malbouffe, du stress, du manque du sommeil… Bref, de tout ce qui participe à l’oxydation accélérée de l’organisme, à sa glycation et à son inflammation de l’extérieur.

Chronique d’une débâcle annoncée ? Pas forcément. Car au-delà des lois de la génétique et de la physiologie, les solutions existent pour préserver son capital jeunesse et éviter un vieillissement prématuré. Un mode de vie plus sain et des soins de beauté réguliers peuvent y remédier, sans forcément avoir recours à la médecine esthétique. « Le temps marque de l’intérieur comme de l’extérieur, la peau est le reflet de notre état intérieur », rappelle la naturopathe Sandrine Frappier, qui consulte à Andernos-Les-Bains, pas loin du Cap Ferret. Besoin de pistes pour préserver et corriger votre jeunesse au naturel ? Suivez le guide !

1.Je blackliste les précurseurs de rides !

La cigarette : la peau des fumeuses est souvent grise, déshydratée et marquée prématurément par les rides. Logique : au-delà de ses effets dévastateurs sur la santé, c’est un aspirateur à Vitamine C, indispensable à la formation du collagène. A proscrire !

Le soleil et les rayons UV : ces boosters de moral sont aussi des usines à radicaux libres, aux effets oxydants sur la peau et l’organisme. Pour s’en préserver, on protège son visage et on oublie les expositions prolongées entre 12H et 16H. « Aux beaux jours, il faut au moins 5 à 10 minutes de soleil tous les jours en milieu de journée, autour de midi, sur les bras et les jambes et en protégeant le visage, c’est indispensable pour fixer la vitamine D. L’hiver, une complémentation est nécessaire, car l’alimentation n’apporte que 10% de nos besoins », recommande le Dr Marchaland.

Le stress : il est nécessaire car il nous fait avancer et nous protège des dangers. Mais quand il devient chronique, il augmente la production de cortisol, une hormone aux effets destructeurs sur le collagène. De plus, il agit comme un « magnésium killer », et ce n’est pas bon pour le sommeil. Je stresse parce que je ride, mais je ride aussi parce que je stresse ! Alors, soyez zen : à vous, exercices de respiration, cohérence cardiaque, yoga, sophrologie, méditation, jardinage, huiles essentielles relaxantes et antistress – lavande fine, petit grain ou néroli, conseille Nelly Grosjean, docteur en naturopathie et spécialiste en aromathérapie.

Le manque de sommeil : la peau travaille dur la nuit pour récupérer et se réparer. En effet, c’est pendant le sommeil lent et profond, que les cellules se divisent et que la peau se régénère. Alors, sans sommeil réparateur, difficile de conserver un teint de bébé !

Le sport à outrance : l’activité physique est essentielle à notre bon équilibre. Mais au-delà de 3H par jour, le sport intensif puise dans nos réserves en eau, en minéraux et en vitamines. « Nous sommes faits pour marcher 25 Km par jour, physiologiquement parlant, mais c’est pour que nous puissions aller chercher notre nourriture », rappelle Sandrine Frappier. Pas pour épuiser notre organisme et le payer par des rides supplémentaires… !

Le sucre : il est responsable du phénomène de glycation, qui rigidifie le collagène et l’élastine dans le derme. On surveille donc l’apport en sucres rapides, et on limite au maximum les sucreries et les sucres raffinés, au même titre que l’alcool.

2.Je mets les bonnes vitamines beauté dans mon assiette !

Notre alimentation n’est plus en adéquation avec nos besoins. Au pilori, la malbouffe et la baisse de la qualité nutritionnelle dans notre assiette, du fait de l’agriculture intensive et de l’appauvrissement des sols. Alors, pour bien nourrir notre organisme et notre peau, on fait le plein de bonnes vitamines et de minéraux – sachant que chaque personne est unique et a des besoins spécifiques.

Vitamines E et C : on trouve ces deux puissants antioxydants dans certaines matières grasses (amandes, noisettes, huile de tournesol, huile de germe de blé), les fruits (oranges, kiwis…), les légumes frais de saison (que l’on mange crus, de préférence, pour préserver les nutriments). Les huiles doivent être bio et extraites d’une première pression à froid, précise Sandrine Frappier.

Vitamine D (D3) : au menu : sardines, maquereaux, saumons de qualité, huile de foie de morue, jaunes d’œuf… Pour la fixer, la vitamine A est nécessaire. Les carottes en regorgent, notamment.

Omega 3 (acides gras essentiels) : huiles bio de colza, de cameline, de noix, graines de lin moulues, petits poissons gras… « Il faut toujours raisonner en termes d’équilibre entre les Oméga 3 et les Oméga 6 : c’est le rapport entre les deux qui est important », indique le Dr Marchaland.

Magnésium : il intervient dans tous les métabolismes énergétiques et c’est un antistress naturel. Dans notre assiette : amande, noisettes, cacao en poudre, légumes verts, bananes, lentilles, haricots blancs, céréales complètes bio (car les pesticides et autres produits toxiques se retrouvent en haute concentration dans les enveloppes)…

Zinc : comme il n’est pas stocké, un apport quotidien s’impose. Au menu : huîtres, poissons, fruits de mer, viande…

Lycopène : il s’agit d’un photo-protecteur naturel, qui nous préserve des rayons UV. Il est présent naturellement dans les fruits rouges (cassis, framboise…) et les tomates. Entre autres.

Co-enzyme Q10 : cet antioxydant bien connu en cosmétique protège la vitamine E. Notre corps en fabrique (via le cholestérol), mais une complémentation s’impose pour un dosage satisfaisant, estime le Dr Marchaland.

Pré et probiotiques : topinambours, artichauts, algues, végétaux… : le choix est large !

3.J’hydrate ma peau de l’intérieur et de l’extérieur !

L’organisme est constitué à 60% d’eau chez l’adulte : la première arme antirides, c’est donc une bonne hydratation ! Faut-il vraiment boire 1 à 1,5 litre d’eau par jour ? Oui, répondent médecin et naturopathe interrogés, mais en adaptant la quantité à sa constitution, au climat, à son mode de vie, à son activité physique… Pour préserver les reins, Sandrine Frappier recommande les eaux de source peu minéralisées. Attention, les tisanes et le café ne la remplacent : « le café déshydrate, prévient-elle. Ce n’est pas pour rien si on sert un verre d’eau avec le café en Italie” !

De l’extérieur : on adopte la routine beauté « je nettoie, je soigne ma peau matin et soir, et je l’exfolie 1 fois par semaine ». Au hit-parade des ingrédients hydratants : l’acide hyaluronique (il en existe d’origine naturelle) et l’Aloé Vera, qui joue la star dans de nombreuses formules. Son gel pur a un effet tenseur : il peut s’appliquer sous sa crème quotidienne (enrichie en actifs antioxydants) ou sous son huile de soin, conseille Sandrine Frappier. Très efficace !

4.J’adopte une routine beauté au naturel : vive les huiles végétales et les huiles essentielles !

Réhabilitées depuis plusieurs années (merci la cosmétique bio !), les huiles végétales coulent d’heureux jours sur la planète beauté. Issues de l’agriculture bio (c’est mieux) ou pas, elles s’invitent dans nos salles de bain pour réconforter et nourrir toutes les peaux, même les peaux grasses. Leur point commun ? Riches en acides gras, elles ont toutes des propriétés anti-inflammatoires mais aussi antioxydantes. Et s’il fallait n’en citer que deux pour leur action antirides, ce serait sans hésitation l’huile de rose musquée et l’huile d’argan, nous dit Cécile Adant, pharmacienne et directrice de la formation pour la marque Pranarom. « L’huile de bourrache et l’huile d’onagre sont également intéressantes lorsqu’on a la peau sèche. Dans ce cas, il suffit de les associer à parts égales : 3 gouttes d’huile de bourrache pour 3 gouttes d’huile d’argan, par exemple ». Pures ou combinées entre elles, les huiles végétales s’utilisent en solo ou à la manière d’un sérum, que l’on glisse sous son soin quotidien, matin et soir. Le conseil de Cécile Adant : chauffez 10 gouttes au creux de vos mains, puis appliquez en massant. N’oubliez pas le cou et le décolleté !

Notre sélection antirides :
L’huile de rose musquée : idéale dès les premières rides.
L’huile d’argan : en relais, lorsque la peau se relâche.
L’huile de chanvre : à la fois régénérante, assouplissante et nourrissante.
L’huile de macadamia : nourrissante, réparatrice et apaisante.

Huiles essentielles : un vrai shot antirides !

Pour plus d’efficacité, il est possible d’associer les huiles végétales à des huiles essentielles. De nature complexe, les huiles essentielles peuvent en effet contenir jusqu’à plusieurs centaines de molécules actives : toutes ont des propriétés spécifiques, et certaines ont fait leurs preuves pour prévenir et corriger les rides. Leurs composants aromatiques ont un poids moléculaire faible et présentent une affinité avec les lipides de la peau. Du coup, ils pénètrent jusqu’au derme et agissent en profondeur. C’est dire si ces petites bombes ont de l’intérêt pour les adeptes d’une beauté au naturel !

Mais attention, qui dit efficacité, dit aussi précautions d’usage. On les choisit de qualité (leur origine est importante), certifiées bio et on respecte les doses, insiste Nelly Grosjean – les formules de la belle gamme certifiée Ecocert Biossentiel, c’est elle ! Pour Cécile Adant, elles doivent être chémotypées (HECT, HEBBD…), c’est leur « carte d’identité », et certifiées bio. De plus, les huiles essentielles contiennent des molécules aromatiques, identifiées comme potentiellement allergisantes par la réglementation européenne. Avant de les utiliser, bien lire les étiquettes et les notices, et demander conseil à son pharmacien ou à un conseiller dans son magasin bio.

Notre sélection antirides :
Rose de Damas (Rosa damascena) : c’est l’un des meilleurs actifs anti-rides naturels, mais son prix stresse un peu… !
Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) : cicatrise et effet anti-rides naturel. On la connaît mieux son le nom d’immortelle…
Bois de Hô (Cinnamomum camphora) : régénère les cellules de la peau.
Géranium rosat (Pelargonium asperum) : raffermit le visage, rend la peau souple et resserre les pores.
Néroli (Citrus aurantium ssp amara) : régénère les peaux ridées et sèches, apaise et tranquillise.
Ciste (Cistus ladaniferus) : ralentit la formation des rides et le vieillissement précoce cutané.

Et aussi : jamais sans mon hydrolat… !
L’hydrolat est l’eau qui a servi à la distillation des huiles essentielles. Enrichi en micro-particules actives, il prend le nom « d’eau florale », lorsqu’il résulte de la distillation d’une fleur. Plus fragile que l’huile essentielle, il se garde aussi moins longtemps, autour d’un an. S’il a viré, vous le saurez tout de suite à son odeur ! Pour combattre les rides, on retient l’eau florale de rose, d’hélichryse, de géranium ou de néroli, que l’on applique avant ou après son soin. A conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur, de préférence au réfrigérateur.

DIY : nos deux recettes belle peau

L’huile antirides de Cécile Adant (30/40 ans) :
Mélanger 0,5 ml d’huile essentielle de rose de Damas, 1 ml d’HE de géranium rosat et 0,5 ml d’HE d’hélichryse italienne dans 50 ml d’huile végétale de rose musquée. Soit 15 gouttes de rose de Damas, 30 gouttes de géranium rosat et 15 gouttes d’hélichryse italienne.

Huile Précieuse à la rose de Nelly Grosjean (tous âges) :
Mélanger 20 ml d’huile de germe de blé, 20 ml d’huile de millepertuis, 60 ml d’huile de noisette ou d’huile fine. Ajouter 15 ml d’huile essentielle de bois de rose ou de géranium rosat et 1 ml d’huile essentielle de rose. Appliquer une à deux fois par jour, régulièrement.
Et aussi prêts à l’emploi : le sérum Five anti-âge et le bio’ sérum anti-âge Soyance Biossentiel formulés par Nelly Grosjean : splendides !

A lire : Le grand livre de l’aromathérapie (éditions Eyrolles) et La beauté par les huiles essentielles (éditions Eyrolles) de Nelly Grosjean.

Crédit photo du haut : ©Pixabay

Anne Autret
Mes activités : fondatrice du blog d’information BtoB L’Actu Spa & Bien-Etre, piges, conseil éditorial, conception-rédaction, communication. Mes domaines de prédilection : bien-être, beauté, santé, tendances consommation. Mes pratiques de bien-être : spinal network analysis chez ma chiro préférée Sandrine Perrot, séances d'ostéo avec Magic Valentin Cohas, Pilates, running, badminton, massages bien-être, thalasso, balades au bord de la mer...

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *