Bien-être, Forme & wellness, Ma santé

Les Thermalies se passent comment, cette année… ?

… Privés de salon des Thermalies pour cause de pandémie ? Pas vraiment ! Le traditionnel rendez-vous de la thalasso et du thermalisme vous donne rendez-vous cette année sur le net, pour une version digitale qui aura lieu du 21 au 24 janvier prochain. Exit le Carrousel du Louvre à Paris et La Sucrière à Lyon en 2021 : Covid-19 oblige.

Pour cette édition pas comme les autres, une trentaine de centres de thalasso et une cinquantaine de centres thermaux seront présents sur la plateforme via des stands virtuels, afin de présenter leurs établissements, leurs différents programmes de soins et leurs nouveautés. Besoin d’infos supplémentaires ou envie de réserver ? Vous pourrez le faire pendant ces quatre jours. Chat en direct, appel téléphonique ou mail : à vous de choisir ! Comme lors des éditions précédentes, un programme de conférences et l’accès à différents ateliers (yoga, Pilates…) est également prévu par les organisateurs.

Zéro cluster dans les centres thermaux et de thalasso

En 2020, les établissements thermaux et de thalasso ont subit de plein fouet les effets de la crise sanitaire et des deux confinements. La crainte d’être contaminé sur place a fait le reste : 63% de curistes en moins dans les stations thermales comparé à 2019, estime ainsi le Cneth (Conseil national des établissements thermaux). Et pourtant, aucun cluster n’a été déploré dans les destinations thalasso et thermales en France. Il faut dire que toutes ont multiplié les précautions pour respecter les mesures barrières et assurer la sécurité sanitaire de tous, en renforçant les dispositifs existants et en mettant en oeuvre les consignes des pouvoirs publics.

Par ailleurs, différents travaux menés par des organismes de référence montrent que le Covid-19 n’aime pas l’eau. Selon une étude publiée en juillet dernier par l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer), le Coranavirus Sars-Cov-2 n’était pas présent dans l’eau de mer, ni dans les coquillages. Début juin, des chercheurs avaient déjà montré qu’il était quasi-impossible d’attraper le coronavirus en se baignant dans une piscine. Idem pour les bassins alimentés en eau thermale : selon le Cneth, le virus ne circule pas dans l’eau, ni dans ses dérivés que sont le gaz, les vapeurs ou les boues thermales. En revanche, les gestes barrières doivent être respectés au bord des piscines et dans tous les espaces publics, histoire de se protéger et de protéger les autres. Alors, rassurés…?

Le savez-vous ? L’eau de mer est naturellement “antivirale” !

L’eau de mer est riche en sels minéraux (magnésium, potassium, calcium…) et en oligo-éléments (cuivre, manganèse, soufre, zinc…) essentiels pour la santé. Elle contient aussi des ions négatifs, qui rechargent notre organisme en énergie : un véritable « anti-fatigue » naturel ! L’eau de mer renferme également du plancton (végétal et animal), c’est ce qui fait dire qu’elle est vivante. Dans une eau chauffée sous une certaine température (45°C maximum), le phytoplancton (ou plancton végétal) délivre des substances antivirales et antibactériennes. Et c’est excellent pour se protéger et renforcer la résistance de notre organisme !

Les + des Thermalies Digital : pas besoin de vous déplacer pour obtenir les infos dont vous avez besoin et réserver votre séjour de thalasso ou votre cure thermale. Tout se fait de chez vous, bien installé devant votre ordinateur ou votre tablette. La navigation sur la plateforme est facile. On y entre par trois « entrées », hall thalasso, hall thermalisme et hall spa & bien-être. Ensuite, il suffit de cliquer sur la destination de votre choix pour accéder aux vidéos, photos, descriptifs des cures, etc… : elles apparaissent à l’écran par ordre alphabétique. L’accès à la plateforme est gratuit, il suffit de vous identifier et de laisser vos coordonnées.

Les – des Thermalies Digital : évidemment, rien ne vaut le contact physique, c’est ce qui fait le charme de ce salon particulièrement convivial. Par ailleurs, certains établissements traditionnellement présents aux Thermalies seront absents de la plateforme. Parmi eux, les Thermes Marins de Saint-Malo, Le Miramar Thalasso & Spa, Barrière Thalasso & Spa La Baule (qui a rénové et révolutionné son espace thalasso en 2020), les thermes de Balaruc, les thermes de La Léchère, les thermes de Bagnères-de-Luchon, les thermes de Vittel… Bien évidemment, tous restent accessibles par téléphone, par mail et via leurs sites internet.

A découvrir sur la plateforme Thermalies Digital :

Côté thalasso : la thalasso Thalazur Saint-Jean-de-Luz entièrement rénovée en 2020, les nouvelles cures des thalassos Valdys (cures post-cancer et micronutrition à Roscoff, Ayurveda et Libre et Reboosté à Douarnenez…), les séjours Immunocéan à la thalasso Relais Thalasso Pornichet-Baie de La Baule et Immuno Marine chez Alliance Pornic – c’est une tendance lourde, tous les établissements misent à fond sur les bienfaits naturels de l’eau de mer et de la thalasso…

Côté thermalisme : les thermes de Châtel Guyon, rebaptisés Aïga Resort Thermal et refaits de fond en comble, la Chaîne Thermale du Soleil et les centres Valvital, les thermes de Bride-les-Bains (spécialisés notamment dans la prise en charge du diabète) et de Saint-Gervais Mont-Blanc, ceux de Saujon et de Néris (spécialistes des affections psychosomatiques)… La liste est loin d’être exhaustive : rendez-vous sur les Thermalies Digital à partir du 21 janvier pour découvrir l’intégralité de l’offre.

Crédit photos : ©Thermalies Digital/Spas Organisation

Vous aimerez aussi :

Cap sur la micronutrition à la thalasso de Roscoff !
En thalasso, je bulle et je prends soin de ma santé !
Un séjour thalasso rien que pour les femmes à Pornic !
Chouette ! Aujourd’hui, c’est thalasso !
Thermalies : ces cures qui nous veulent du bien !
Pause anti-cancer aux Thermes de Saint-Gervais-Mont-Blanc
Contrex ou Vittel, objectif minceur dans les Vosges !

Découvrez aussi nos guides thalasso et thermaux

Anne Autret
Mes activités : fondatrice du blog d’information BtoB L’Actu Spa & Bien-Etre, piges, conseil éditorial, conception-rédaction, communication. Mes domaines de prédilection : bien-être, beauté, santé, tendances consommation. Mes pratiques de bien-être : spinal network analysis chez ma chiro préférée Sandrine Perrot, séances d'ostéo avec Magic Valentin Cohas, Pilates, running, badminton, massages bien-être, thalasso, balades au bord de la mer...

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *